Un ruisseau Drômois & trois ruisseaux Ardèchois

Publié le par truitepassion.over-blog.com

Aujourd'hui je vous propose de venir avec moi canne à la main à la découverte d'un ruisseau Drômois et de trois petites rivières Ardèchoise en cet avant dernier week-end de ce mois de mai assez pluvieux, il faut bien le dire, mais ne nous plaignons pas nous pouvons pêcher des rivières et des ruisseaux en eau et dieu sait que c'est très très agréable et je ne pense qu'aucun pêcheur de truite digne de ce nom pourrat me dire le contraire.DSCF8478 Bref revenons au sujet du jour et à ce samedi matin ou devant mon bol de café j'etais perdu dans des pensées sur quelques destinations, le dilemme ce posé en moi et deux destinations ce mêlé combat dans mon esprit. Une ce situé au nord et descendait du plateau du Vercor et l'autre plus à l'est non loin de Die et de sa célèbre clairette (que je recommande à tous), c'est cette denière qui gagna le combat et après avoir préparé mes affaires, mis Ella dans la voiture et fait une bonne demi-heure heure de route me voici au bord de cette petite rivière.DSCF8482 Je m'équipais rapidement le soleil pointé déjà le bout de son nez au sommet de la montagne, et la rosé du matin mouille mes waders, la petite rivière est là sous mes yeux , son fort courant se brise sur les gros blocs rocheux entrecoupant sont lits. Je m'applique à pêcher le peux de secteurs assez calmes où je pense trouver notre belle dame  mais sans succès, ma prospection est rendu délicate par se courant soutenu et par la forte végétation des rives, mais tant bien que mal je poursuis mon ascension, la première touche puis une autre me donne envie de continuer. DSCF8486Après trois heures à m'appliquer à pêcher des truites que je sentirais dans ma main mais que je ne verrais pas, me voici devant un joli gour ou un énorme bloc occasionne un jolie et profond remou, je jette ma ligne et la touche ne se fait pas attendre, un coup de fusil qui m'entraîne au plus profond sous ce bloc, ma canne se plie, je résiste et réussi à reprendre le dessus puis nouveau rush et cette fois je crois que tout est perdu, je crois que je me suis accroché, impossible de lever ma ligne quand tout à coup je vois celle-ci qui se dirige droit dans le courant le combat recommence alors mon coeur bat à 100 à l'heure ! !!!! .DSCF8488 ( c'est ici que j'ai fait la belle)

 

Après quelques instants d'un beau combat j'ai vaincu la bête et l'échoue sur le sable, un poisson magnifique, certainement la plus grosse truite fario de ma carrière de pêcheur, 40 cm et 550 gr. Je ne vous explique pas ma joie devant ce poisson trophé c'est quand même pas commun de faire des poissons aussi gros dans un ruisseau au lit ne dépassant pas les deux mètres.DSCF8489 Devinez ce que cette fario avait dans sa gueule ? un petit mulot (photo à l'appui) comme quoi "ces mémères "sont de véritables carnassières. Je continuerais encore ma pêche faisaient une autre belle fario mais beaucoup plus petite et quelques loupés puis l'heure était venu de regagner la voiture et la civilisation, en descendant au milieu des bois mes pensées étaient à ce combat et à ma prochaine visitent au bord de ce magnifique

ruisseau.

 

DSCF8491


DSCF8492


 DSCF8496


DSCF8498


 DSCF8501

 

DSCF8517Le lendemain matin direction l'Ardèche et le pays où autrefois cheminer un petit train, au jolie nom de "Mastrou", là-haut un peu plus haut dans la montagne coulait les eaux d'un petit ruisseau ou de belles dames y séjournait mais que l'on disait difficile et capricieux. DSCF8518Après une heure de pêche je m'y suis cassé les dents pas une seule touche et en plus la pluie venait de faire sont apparition un peu dépité, je disais à Sandrine " pas la peine d'insister allons ailleurs". C'est ce que nous fire en descendant bien plus bas pêcher cette portion de petite rivière où quelques kilomètres plus haut ce jetait les eaux du petit ruisseau pêché sans succès. DSCF8522Cette portion de rivière était assez broussailleuse et présenté un profil assez plat heureusement le bon niveau d'eau rendait la pêche au toc praticable et quelques petites farios bien grasses  viendront caresser ma main avant que je leur rende la liberté. Je passe d'un ruisseau avec une succession de gros gours à une rivière assez plate ce qui n'est pas ma tasse de thé et au bout de deux heures de pêche, je plie la canne et nous revenons Sandrine et moi à la voiture.DSCF8523 Ne connaissant pas trop les lieux (eh oui je ne connais pas toutes les rivières de l'Ardèche et il m'en reste à découvrir mais elles sont rares) nous allons pendant une bonne heure recherchés un autre accès sur cette petite rivière mais sans succès. Direction alors un autre petit ru que je connaissais pour l'avoir pêché quelques fois, une forte pluie faisait sont apparit ion et nous serront obligé de manger dans la voiture. Les trois aux quatre heures qui nous resterons se passeront sous la pluie où plusieurs belles farios viendront se piquer à mon hameçon, je leur rendrais à toutes leur liberté.DSCF8524 Quant à ce ruisseau plus nous avancions plus il était magnifique à la fin de ma pêche c'était une succession de profond le tout à travers une magnifique fôret de sapin un régal pour les yeux !!!!!!!! j'aimerais un jour le continuer là ou je lai arrêter en ce dimanche pluvieux.DSCF8525 Une journée de plus à la pêche qui s'acheve, nous allons redescendre dans le monde de la réalité, le week-end prend fin demain le boulot je pense déjà à nos futures destinations de pêche. Je vous laisse découvrir ces clichés pris par Sandrine et moi-même même sur ces deux jours de pêches et j'espère qu'ils retraceront au plus juste l'esprit de ces endroits magiques.
DSCF8529

 

DSCF8530

 

DSCF8535

Commenter cet article

phil 16/06/2012 08:57


superbe poisson. en plus un mulot dans la gueule !!! inédit


Tes postes de pêche sont superbes mais cela doit être dur de pêcher à deux dessus


Bien vu l'ami

truitepassion.over-blog.com 20/06/2012 22:42



Merci phil , d'habitude tu peux pêcher à deux sur les ruisseaux et petites rivières masi là la végétation est très dense et tu remonte le ruisseau la plus part du temps les pieds dans l'eau donc
ce n'est pas le top pour pêcher à deux , pour la truite oui c'est surprenant et moi c'est bien la première fois que je vois cela .


@+


Serge



VICKING38 08/06/2012 10:27


Salut,


je savais que les truites mangeaient des petits rongeurs, mais je n'en avais pas encore eu le témoiniage visuel (en france)


...Oportuniste, la cocote ...fais quand même attention à ton chien

truitepassion.over-blog.com 08/06/2012 23:06



René on est pas à la pêche du requin et la chienne ne risque rien et puis avec ces pattes palmés elle est un peu croissé avec un poisson !!!!!!!


@+


Serge


Ps : Tu en a maintenant la preuve mais je peux te dire quand la cocotte a ouvert la gueule cela ma beaucoup surpris .



Martine 64 08/06/2012 08:54


De très jolis coins et paysages, we sympa à lire ton compte rendu


Beaux clichés


Je ne pensais pas que les truites étaient carnassières à ce point.


A +

truitepassion.over-blog.com 08/06/2012 23:02



Merci martine pour ton commentaire et pour la truite je savais que les plus grosses etait très carnassière mais delà à trouver un petit mulot dans le fond de sa gueule je n'y pensé pas .


@+


Serge