Trois jours de pêche dans les Alpes maritimes

Publié le par truitepassion.over-blog.com

J'essaye de choisir mes lieux de vacances par rapport à ma passion de la pêche de la truite, même si les jours que je passe ne sont pas essentiellement liés à la pêche . Je me prévois toujours pendant mon séjour deux ou trois sorties , histoire de découvrir de nouveaux horizons, à pêcher . Certes en deux ou trois sorties on n'a souvent pas trop le temps de découvrir grand-chose, mais parfois on arrive facilement à faire des parties de pêche sympa, sur des endroits magiques où les truites ne sont pas si sauvages que ça .

L'an passé j'avais découvert une toute partie de l'Ariège, cette année je vais découvrir deux belles rivières et surtout une qui sans l'aide d'un autre passionné d'endroit sauvage et de pêche au TOC j'aurais eu du mal à visiter . Il est vrai que d'avoir un "guide" sur place est quand même un plus, ce guide est tout simplement Christophe Jany toulousain de naissance et habitant à grasse .

Hormis la pêche ce fut pour moi l'occasion de rencontrer une connaissance des réseaux sociaux, un grand passionné de la truite, de la pêche au TOC, de la nature sauvage et surtout un amoureux de la canne à fil intérieur de fabrication artisanale et je vais comprendre pourquoi lors de ces deux parties de pêche .

Cette fameuse canne FI qu'il traine depuis vingt ans n'est autre qu'une des fabrications de feu Henri Soueix grand pêcheur des Pyrénées que l'on ne présente plus, tous les pêcheurs de truites ont pu un jour entendre parler de ce grand monsieur et surtout de ce grand monteur de cannes . J'ai pu prendre en main cette canne, j'ai pu sentir sa souplesse au lancer, sa présidions en action de pêche, cette canne à vingt ans et pourtant on dirait qu'elle est d'aujourd'hui tant elle n'a rien à envier à la souplesse et à la glisse des cannes anglaises de nos jours , je comprends que Christophe lui voue un amour sans bornes .

Je ne suis pas adepte des FI, mais si j'avais une telle canne il est sur que je l'aimerais, autant que la nature, les truites et les rivières .

Bref pour le côté pêche, je peux dire un grand merci à Christophe, grâce à lui je n'aurais pas découvert cette magnifique rivière, en fait j'aurais pu la découvrir, mais autrement . Il m'a montré par deux fois des endroits fabuleux, des endroits où je n'ai pas été si déboussolé, car ils ressemblent, par leur eau limpide et leurs roches calcaires à certaines rivières de la Drôme .

Des endroits de pêche où Christophe aime venir se délecter de cette nature sauvage, de ces truites qu'il aime tant et qui parfois le rendent un peu fou par leur absence ou leur humeur fantasque . Même si le nombre de prises n'a pas été des plus mirobolants, ( 4 poissons lors de la 1er sortie et 6 pour la seconde), j'ai moi aussi pris grand plaisir à pêcher par deux fois cette rivière .

Et surtout la seconde sortie de pêche où Christophe m'a fait découvrir les sources de cette rivière, un endroit fabuleux où les truites vont vite êtres en activité avant de ne plus mordre que cela soit à la teigne ou au vers, puis nous allons connaitre une dernière demi-heure de feu tant les poissons étaient mordeurs, un grand plaisir donc dans un endroit enchanteur et des plus majestueux . Un endroit qui me colle maintenant à la peau, un de ceux que l'on ne peut oublier et qui feront partie de mes souvenirs de pêcheur .

Christophe je ne sais comment te dire la joie que j'ai eue à faire ta connaissance, à pêcher avec toi et à découvrir à mon tour avec toi les endroits où tu aimes pêcher, ou tu aimes de ressourcer, car c'est cela aussi la pêche de la truite, des grands et bons moments de quiétude mentale .

Entre ces deux escapades avec Christophe, j'ai eu le plaisir de découvrir seul et par mes propres moyens un bel endroit de pêche, une belle rivière aux eaux limpides . Comme quoi il est très facile de trouver des endroits ou pêcher et l'on n'a pas besoin de la presse halieutique ou autre, pour découvrir des endroits ou l'on peut pêcher, ont me la reprochée après mon premier article dans "truitemag" ( certain se reconnaîtront ).

Un petit tour sur le site Géoportail, puis sur le site de la fédération de pêche et hop le tour et jouer, bien entendu on ne pêchera sans doute pas des endroits reculés ou les truites, ne voient que peut de pêcheur, mais il est tout à fait facile de se faire plaisir avec des truites très complices sur un joli parcours .

Pourtant au départ la première demi-heure je n'ai pas vu la queue d'un poisson, pas la moindre touche, sur une rivière au profil plat. Je vais connaître par la suite la visite de quelques poissons coup sur coup, aimanté visiblement par mes petites teignes . La rivière petit à petit va changée de profil des zones plus "tordu" faisant alors leur apparition, offrant une quantité non négligeable de cache à ces belles dames . En l'espace de deux heures je vais faire une dizaine de poissons en loupé aussi de quoi se faire plaisir avant l'interruption de toute activité, il était temps pour moi de quitter cette rivière de lui dire au revoir et sans doute de lui donner rendez-vous un jour prochain j'en suis sur.

Sur le chemin du retour que je vais découvrir pour regagner ma voiture j'ai eu pour compagnie pendant un court moment la visite de chevaux à défaut d'avoir Ella avec moi, cette dernière étant resté dans la Drôme ( drôle de pêcher sans ma compagne à quatre pates ) .

Fin de cette escapade dans les Alpes-Maritimes , nul doute que j'y reviendrais un jour prochain pour découvrir d'autre paysage, d'autres rivières , d'autres truites, ce département à un potentiel et une richesse halieutique qui ne peut laisse sans passion, un passionné de la pêche de la truite .

Cet article ne serait pas complet sans ces deux vidéos, histoire de vous faire découvrir ce qu'a mon tour j'ai eu grand plaisir à découvrir .

A très vite pour de nouvelles aventures d'ici ou de là !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

truitepassion.over-blog.com 02/09/2015 21:16

Salut Jacky ,
Oh que oui qu'il y a des coins sympa pour la pêche et comme tu le dis faudrait ne jamais travailler et faire que pêcher , mais bon mis à part de gagner au loto ou avoir un oncle plein au as en Amérique , je ne vois pas comment on ferrai , le temps de la retraite ne suffit pas . L'idée est bonne , faut trouver des gens avec qui tu t'entends et qui plus est pêcheur pas évident du tout . Faudra que j'aille voir tes photos du 04 cela doit être aussi magique je pense .
@+
Serge

Jacky T 03/09/2015 14:12

J'ai pas encore mis beaucoup de photos cette fois ci je le ferai plus tard hors saison pêche.
sinon j'avais ça il y a 2 ans.
https://www.youtube.com/watch?v=9FD0zEjneV4

Jacky T 02/09/2015 09:41

Belle article Serge.
Notre pays possède tellement de lieux magiques pour la pêche qu'il faudrait être en retraite à la naissance pour tout découvrir je pense. Tout comme toi j'essaie de profiter de plusieurs escapades de 3 à 4 j pendant la belle saison en mixant pêche et découvertes de lieux splendides accompagné de ma moitié, ceci surtout dans notre 1/4 sud/est, questions de temps et distances.
Le 06 (partie proche du 04 ) en fût parmi une de mes dernières journées la semaine passée. J'y retournerai certainement mais avec plus de temps sur place.
L'idéal serait de partir sur place à 2 couples, pour pêcher à 2, et laisser profiter les "mamans" pour plage, shopping, et visites. Mais dur dur de trouver des gens dispo et du même esprit.
A+ Serge