Les appats de la belle saison partie 2

Publié le par truitepassion.over-blog.com

Suite et deuxième partie de mon article de mercredi dernier , après l'énumération de tous les appâts naturels voici d'autres appâts ou leurres artificiels que l'on va pouvoir se servir en cette période et ce jusqu' à la fin de la saison . Pour les afficionados de la pêche au lancer il est temps de dépoussièrer votre lancer léger ou ultra léger et de dérouiller les quelques cuillers et poissons nageurs de votre boite à pêche c'est ce que j'ai fait déjà il y a de cela pratiquement 15 jours et après deux sorties de pêche et quelques petites mouchetées prises et remises à l'eau le résultat est à étoffer par d'autres sorties j'espère un peu plus fructueuses . Les eaux sont assez basses par le manque de pluie de ces derniers mois mais reste quand même froides malgré la chaleur , la prospection avec une cuiller n°2 est conseillé dans les zones les plus profondes mais on peut aussi utiliser un poisson nageur , la cuiller n°1 est à reserver dans les zones les moins profondes . La pêche au lancer léger est une pêche rapide et si au premier jet de cuiller la truite n'est pas venue ce n'est pas la peine d'insister mise à part dans les grands " gours" ou là on va ratisser toute la surface du " gours" ceci est valable pour la pêche en ruisseau en grande ou moyenne rivière il est préférable d'insister plus car le nombre de postes suceptibles d'abriter la belle sont plus nombreux .


25042011032          cuillère 1

Autres techniques que j'apprécie et que je pratique est la pêche à la mouche sèche , en ce mois de Mai la nature refait naitre de nombreuses espèces de larves aquatiques et la truite trouve là un garde  manger et il faut la voir percer la surface de l'eau à qui mieux mieux sutout lors d'éclosion de mouche de Mai . Pour les puristes de la pêche à la mouche il y a déjà quelque temps qu'ils ont sorti  leurs cannes à mouche pour pêcher la truite en nymphe ou en noyé et tout comme moi ils vont se mettre à la sèche, là il n'est plus question de pêcher les grandes rivières et les rivières moyennes et je vais être obligé de laisser mes chers petits ruisseaux pour quelques parties de pêche en sèche . Je ne suis pas un spécialiste de cette technique de pêche mais j'y trouve un grand plaisir quand je la pratique . Mes quelques palmers et araignées feront merveille " pour pêcher l'eau " et faire monter des truites bien bagareuses , parfois il n'y a pas forcement de gobages et il faut alors prospecter toutes les veines d'eau .


mouche sèche 2             mouche sèche 3

Dernière technique que je pratique surtout l'été est la pêche à la barre en petit ruisseau le matériel est des plus sommaire une simple canne au coup de 4 m suffit . Là 2 possibillités s'offrent à vous, soit pêcher à la surprise avec une mouche naturelle ou une sauterelle , une ligne de 2 m à 3 m en 12 centième fini par un hameçon de 12 suffit, vous pouvez même pincer un petit plomb pour pêcher entre deux eaux . Soit pêcher avec un 1 à 2 m  de soie accroché à la canne et fini par un bas de ligne graisser comme pour la pêche à la mouche sèche , vous pouvez alors prospecter toutes les veines d'eau et tous les postes supposés de La Fario avec un petit palmer ou une petite araignée  .... émotion garantie!! . La plus grande discrétion est de rigeur et la ruse du chasseur doit vous habiter il faut attrapper la truite avant qu'elle ne vous est vue .

IMGP0028

Commenter cet article