Le week-end d'un pêcheur

Publié le par truitepassion.over-blog.com

 
Régulièrement , je parts pêcher pratiquement le week-end entier ce qui me permet de découvrir de nombreux endroits , parfois de faire de belle pêche et d'autre de faire des capots monumentale et oui cela arrive , malgré tous les efforts entrepris quand ces dames n'en veulent pas et ben c'est dur , très dur de pêcher des rivières sans truites à l'horizon. Donc, mon week-end dernier était un week-end 100% pêche et je voulais le samedi matin retourner pêcher un petit ruisseau que j'avais pêché par deux fois sans succès. Donc pour bien enfoncer le clou et surtout pour savoir, j'étais au petit matin en train de pêche ce ruisseau ou je ne ferrais rien (au moins, je suis fixé maintenant). Après 1h30 de pêche et quelques morilles ramassaient je regagnais mon véhicule pour une autre destination, que je regagnais après 20min, là j'allais trouver, une petite rivière aux eaux tumultueuses et froides, aux gorges sans soleil et aux truites craintives. Cela ne serra pas la panacé mais je ferrais quelques poissons dans les endroits peux profonds, en fin de courant et au soleil, mais rien que pour le décor, ces gorges magnifiques cela vaut le détour d'y aller pêcher c'est encore un de mes endroits préférer de la Drôme. La pêche du samedi s'arrêtant là je pensais déjà au lendemain, a cette journée qui allé m'emmener au fin fond de du département. Le dimanche matin le temps est magnifique, le chant du ruisseau et mélodieux, le café sans bon et les viennoiseries acheter à la boulangerie de Mirabel et Blacon (route de Beaufort je vous la conseille) sont délicieux. Le pêcheur est fin prêt, ma photographe de femme aussi et que dire de Ella !!!!!! . Le ruisseau est sympa, les premières truites ne sont pas méfiantes et joue les jeux avec moi, le ruisseau devient parfois très dur à pêcher, mais les truites y sont toujours certes pas" des monstres " mais ...... Au bout de 2 h de pêche je vais prendre les truites de la journée, mais je ne le sais pas encore. Bref, nous allons trouver un coin au bord de l'eau magnifique pour faire le pique-nique, la rivière est délicieusement belle hélas pour moi je n'y ferrais pas la moindre truite après manger, que cela ne tienne nous changeons d'endroits pour un petit ru. Celui -ci je l'avais pêché lors d'une de mes dernières sorties, là où j'avais pris deux belles fario, je voulais le faire bien plus bas là ou il se jette dans la rivière mère. Quelle idée !!!!!! , je suis tombé sur un ruisseau impêchable sans truite pourtant, plus haut c'est plein de cascades et le ruisseau est bien plus beau. Dernier espoir, l'après-midi passe vite, nous allons faire un dernier endroit, une rivière que je n'avais jamais pêché, je vais y trouver un courant assez fort avec des secteurs assez plats, mais sans poissons, la cerise n'était pas sur le gâteau, l'après-midi fut pénible et sans truite. 16h30 je plie un petit gouter nous attend dans la voiture, nous allons aller voir comment et cette rivière plus haut avant de redescendre cers la maison. Malgré que les truites n’aient pas été avec nous en cette après-midi ensoleillée (que cela fait du bien et que c'est beau de voir cette nature au printemps), je ne regrette pas d'avoir pêché dans des endroits magnifiques, je découvre sortie après sortie cette Drôme et ces rivières de 1 er catégories et il y a vraiment de "chouettes endroits " pour pêcher. En attendant d'autres aventures et pour finir je vous laisse avec ce montage photo illustrant ce week-end. A très vite pour de nouvelles aventures ........

 

Commenter cet article

courbuis 20/04/2013 16:39


Bonjour et merci Serge.


Une bien jolie vidéo,j'adore la rivière et ses biens jolies farios

truitepassion.over-blog.com 20/04/2013 22:06



Merci pour ton commentaire pierrot .


@+
Serge