Une matinée bien difficile.

Publié le par truitepassion.over-blog.com

Une matinée bien difficile.

On ne pêche pas cette rivière sans penser au capot, on y vient car, elle est aussi belle qu'elle peut être difficile, la pêcher y est assez déroutante et c'est souvent quitte où double.

Pourtant j'y viens chaque année la pêcher, je n'y fais pas, des heures de pêche, mais je la pratique une, voir deux fois dans la saison sans doute à cause de ce côté complexe, j'ai une sainte horreur de ne pas faire un poisson durant des heures, je me lasse assez vite, un manque de patience je l'avoue devant le béant de la partie de pêche sans touche.

Je suis tombé sur des constatations en pêchant cette rivière, il faut oublier la pêche en dérive, on laisse de côté les cannes anglaises de 3,90m et on sort la grande canne télescopique de 4,70m pour pêcher les postes. Oui je sais, il n'y a rien de bien réjouissant en la matière mais si cela permet de prendre quelques poissons, de les faire sortir de leur caches, alors oui je me devais de pêcher comme cela.

6h30 je donne mes premiers coups de ligne, dix minutes pour m'habituer à nouveaux à la longueur de la canne et me voici à pêcher les pieds dans l'eau couleur cristal. Le temps est incertain, mais il ne pleut pas, les premières touches commencent, la première truite vient dans ma main, une véritable sauvage d'une beauté rare.

Je savais que ma technique allait être payante, mais hélas très vite la pluie va venir gâcher, ma pêche, ma vieille canne n'a pas assez d'anneau, n'a pas les anneaux éloignés du blank de la canne, je ne pêche pratiquement plus, c'est difficile, compliqué !!!!!!!

Entre deux averses, je vais faire un autre magnifique poisson, essuyer à multiple reprise ma canne, mais je vais finir par abdiquer, la pluie est là, l'humidité se fait sentir sur mes épaules, je plie la canne.

Je remonte alors vers ma voiture à travers les près,  je vais changer ma canne, retrouver l'altix et mettre ma veste de wading.

Je vais à nouveaux revenir vers la rivière, la pluie est là, le fil ne colle plus à la canne je peux donc pêcher plus librement. Je vais encore pêcher une bonne heure sous une pluie fine, ce temps maussade pourrait encore faire sortir les poissons, hélas mis à part une touche, cela ne va rien donner.

Je me force presque à quitter ces lieux d'une beauté ensorceleuse. Deux poissons en trois heures de pêche plus quelques autres touches, le bilan reste correct sur cette rivière difficile. J'aurais sans doute pu essayer de pêcher avec une nymphe à la place de mon vers fétiche, j'avoue que je n'y ai pas pensé. Sans doute j'aurais pu entrevoir la prise de quelques autres poissons et ainsi encore un peu plus m'émerveiller devant la beauté sauvage de la belle rivière.

Une matinée bien difficile.
Une matinée bien difficile.
Une matinée bien difficile.
Une matinée bien difficile.
Une matinée bien difficile.

Je vais retrouver ma voiture et la route sinueuse qui va m'emporter au grès des courants découvrir un secteur d'une petite rivière que je n'avais encore jamais pêché. Les premiers coups de ligne vont rester vierge , je vais quand même finir par faire deux poissons difficilement , je vais parcourir un bon bout de cette petite rivière. Je vais découvrir un secteur assez plat , avec très peu de poste marqué où j'aurais pu entrevoir la touche de la truite avalant mon petit terreau.

Ce n'était peut-être pas le bon jour , mais ce secteur je ne le pêcherais sans doute plus, je connais cette petite rivière, il y a bien d'autres endroits plus intéressant pour la pêche, des secteurs où l'on rencontre des gourds profonds et des poissons en nombre.

Quatre poissons en cinq heures de pêche, le bilan est maigre, je retiendrais cependant , le très bon état en eaux des rivières du Diois , il y a de l'eau en ce mois de juillet et cela fait plaisir .Je ne reparlerais pas du peu de poissons de cette matinée, je ferais mieux la prochaine fois sûr d'autre lieux de pêche.

Je retiendrais l'essai de ma veste de wading de chez taïmen , très légère , je vous en ferais une présentation plus détaillée dans un prochain article.

A très vite.

Une matinée bien difficile.
Une matinée bien difficile.
Une matinée bien difficile.
Une matinée bien difficile.

Commenter cet article

Olive 20/07/2017 17:52

Si c'est la rivière à laquelle je pense et dont nous avions parlé ensemble, elle est démoniaque :-), mais c'est pour cela que l'on y revient toujours.

truitepassion.over-blog.com 20/07/2017 21:45

Et oui on doit être un peu maso dans nos têtes !!!!!!