Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)

Publié le par truitepassion.over-blog.com

Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)

En ce dimanche matin je quittais la maison à l'aube pour m'envoler vers les montagnes du Diois, destination de pêche que j'avais choisi pour cette matinée.

Au bout d'un quart d'heure de route, je m'aperçus que j'avais oublié l'essentiel de mon "matos" dans le garage. L'essentiel étant mon sac a appât remplie de jolis vers de terreau gardés dans de la mousse bien fraiche.

J'aurais pu continuer ma route et envisager cette matinée de pêche avec la technique du toc à la nymphe, mais étant bien novice dans ce domaine les résultats allaient être sans doute bien aléatoire. J'aurais pu envisager de trouver quelques appâts dans les eaux de la rivière, voir même sur ces bords, mais ici en Drôme cela ne fonctionne pas comme cela. Les eaux sont froides et les truites restent capricieuses si on ne le montre pas ce fameux lombric.

La solution de cette équation était simple, tant pis pour le quart d'heure perdue, au revoir le Diois, retour à la maison pour prendre les vers et direction le contrefort du Vercors pour pêcher les eaux de celle qui coule non loin de chez moi.

J'avais la possibilité de pêcher cette rivière au plus près de la source, de retrouver des eaux gonflé par les pluies des jours derniers, c'était sans doute une des rare fois, je ne pouvais m'en priver.

J'ai l'habitude de pêcher cet endroit large d'environ deux mètres avec une canne courte, je vais là, la pêcher avec une 3,60. Cela ne va pas trop être dérangeant,  je vais m'adapter comme souvent au lieu de pêche. Les premières truites vont venir au bout de la canne, croquant le vers de terreau que je leur présentais.

Les truites sont de taille modeste, mais je sais que là haut il ne faut pas s'attendre à faire des grosses truites. Ce n'est pas ce que je recherche et puis -je m'en contre-fiche, l'essentiel est de se faire plaisir, avec des poissons pas farouches, de l'eau claire et fraiche, une nature sauvage , avec en fond le décor des montagnes du Vercors.

Après mettre repus de truites prisent aux vers et comme ces dames étaient dans un bon jour je vais troquer le ver et l'hameçon numéro huit, contre une nymphe sur hameçon numéro douze. Une nymphe choisie complètement au hasard, mais qui va faire "mouche".

Mon montage va être des plus simples je vais juste enlever trois plombs et mettre cette nymphe à bille tungstène et pêcher en espérant ressentir les touches et pouvoir faire enfin mes premiers poissons avec cette technique.

La première truite prise ne fera que 15 cm mais qu'importe elle sera sans doute, la plus belle de la matinée. Pas peu fière le pêcheur qui prend sa première truite au toc à la nymphe.

Je vais en faire encore quelques-unes avant qu'un troupeau de vache envahissent la rivière, ce demandant ce que cet énergumène avec un béret sur la tête faisait les pieds dans l'eau.

Je laissais alors ces ruminants tranquilles, regagnais ma voiture pour aller pêcher un secteur de la rivière plus en aval.

Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)

Changement de style, rivière plus large avec un courant soutenu, une eau claire et des truites pas farouche et répondant bien volontiers au toc à la nymphe. Je vais me régaler durant cette fin de matinée, ayant pas mal de touches, faisant quelques jolis poissons ( 28 cm pour la plus grosse), profitant de quelques rush, de quelques jolis combats en plein courant et surtout profitant de la beauté de cette rivière en ce mois de mai.

Je regagnais ma voiture heureux sur les coups de midi, j'échangeais quelques mots avec un couple de touriste sur ce beau pays Drômois, sur la rivière et sur cette technique bien particulière : la nymphe au Toc.

Un magnifique matinée de pêche, des poissons, de l'eau, un superbe décor, le soleil et le plaisir non dissimuler ( enfin) d'arriver à prendre mes premiers poisson en pêchant avec des appâts artificiel.

Cette technique me plaît, il faut que je m'y investisse plus, que je progresse , il me faut pêcher encore et encore et essayer de prendre des truites.

Une question a ce propos comment choisissez vous votre nymphe, en fonction de quoi,  de l'état des eaux , de la saison, du temps  ????? Je suis preneur de tous conseils( merci).

A très vite .

Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)
Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)
Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)
Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)
Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)
Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)
Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)
Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)
Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)
Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)
Un dimanche au bord de l'eau ( l'apprentissage de la nymphe au toc)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olive 02/06/2017 17:36

Sympa le toc à la nymphe :-) Si tu continues tu vas finir par les monter toi même ;-) En ce qui me concerne je réserve cette technique en fin de saison avec des petites nymphes, c'est là que je prend le plus de plaisir.

truitepassion.over-blog.com 05/06/2017 22:45

Salut Olive , j'ai tout le matos pour les monter mais c'est le temps qui me manque , va falloir que je prenne un peu de temps l'hiver prochain pour faire et faire encore des nymphes en vue de 2018.
@+
Serge

Nicolas DIDIER 31/05/2017 10:15

Salut Serge, c'est Nico!!!
J'espère que tu vas bien ?
Moi aussi cette annee, j'ai tenté la nymphe au toc. Je t'avoue que moi aussi, je ne sais jamais quelle nymphes choisir... En tout cas, j'y ai fais mes premiers poissons et la technique est sympa...
A plus.
Nico.

truitepassion.over-blog.com 31/05/2017 21:39

Oui la technique est sympa , après il faut pêcher et encore pêcher mais ca y est parfois difficile , par exemple comment choisir sa nymphe et surtout bien pêcher pour prendre du poisson . La phaisan tail est quand même la mouche qui reste au dessus du lot et qui prend du poisson d'après les dire de certain pêcheur. Sinon je vais bien j'arrive à faire quelques sorties de pêche donc tout va bien.
@+
Serge

Jacky T 30/05/2017 12:56

Heureux pour toi Serge.
Ainsi je me prends plus trop la tete tu le sais .C est la 1ere qui arrive et puis tu changes completement de couleur si ça va pas non plus alors appats naturels
A+

truitepassion.over-blog.com 31/05/2017 21:41

C'est ce que je vais Jacky , tu me connais moi non plus je ne me prends pas la tête donc quand cela ne fonctionne pas , ben on revient toujours au vieille technique .
@+
Serge