Des passionnés chez "truitepassion" aujourd'hui Philippe Garnier

Publié le par truitepassion.over-blog.com

Mon ami phil c'est prêté au jeu du " je fouille dans mes souvenirs et je sors de mon chapeau un joli texte" pour les lecteurs du blog "truitepassion".

Un grand merci à mon phil pêcheur de l'Aude , de la montagne noire et de certaines rivières de la Drôme du sud.

Administrateur du blog " frisson halieutique " , vous pourrez retrouver le lien de son blog ( à visiter d'urgence) à la fin de son texte.

 

Des passionnés chez "truitepassion" aujourd'hui Philippe Garnier

Souvenirs et casse-croûte

Un de mes souvenirs d’ouverture ne se compte pas en nombre de prise.

Nous étions 4 au petit matin de Mars. Il ne faisait pas chaud en Haute vallée. En Pays de Sault coule le Rébenty, joyau en son temps, maintenant dégradé par la main de homme, mais là n’est pas le récit.

Après une matinée plus que maussade malgré un soleil bienfaiteur, nous décidâmes après le café de 10H, de monter beaucoup plus haut sur le parcours. Voiture chargée, nous sillonnons la montagne à la recherche, du coin magique, celui qui nous permettra de faire « pêche » comme on dit.

- « Là prend à gauche dans 1 ou 2 km il y a un petit pont, personne ne devrait s’y trouver »

Effectivement le lieu est vide, personne, même pas une voiture laissant présager la venue d' opportun.

Et c’est là que la partie de pêche a « dérapé ». Comme il était déjà 11h ou 11h30, il nous fallait prendre des forces pour affronter les belles des rivières, donc petit feu au bord de l’eau afin de faire griller saucisse, magrets, pomme de terre à la braise.

Cette après midi là nous n’avons pas été capot. Pour rentrer bredouille, encore faut-il pêcher. Nous sommes restés une bonne partie de l’après-midi au bord de l’eau, au coin du feu, à discuter de tout et de rien, à savourer ces instants au milieu de dame Nature.

Aucun de nous n’a pensé ou n’a osé prendre sa canne. Nous étions tout simplement bien, heureux de partager ces moments. Cette ambiance a même duré rentré à la maison, à Niort sur Sault.

Apéro devant la cheminée, cassoulet à la braise sans oublier les cafés digo.

A cette ouverture il n’y a que le dimanche matin ou nous avons réellement pêché. Mais une chose est sûre c’est que j’ai pris autant de plaisir à avoir le fil dans l’eau qu’à partager ces heures de complicité gastro-liquide avec mes compères.

C’est aussi ça la pêche.

Halieutiquement et bonne ouverture à tous

Commenter cet article