Des passionnés chez "truitepassion" aujourd'hui Jean-philippe Massot.

Publié le par truitepassion.over-blog.com

Jean-philippe Massot, pêcheur des Pyrénées, amoureux de nature et des eaux vives a eu la gentillesse de me faire parvenir un de ces souvenirs d'ouverture. Un grand merci à lui et bonne lecture.

Des passionnés chez "truitepassion" aujourd'hui Jean-philippe Massot.Des passionnés chez "truitepassion" aujourd'hui Jean-philippe Massot.

Pour commencer, je tiens à remercier  Serge pour son super Blog et de m’avoir demander de lui écrire une petite histoire  sur une de mes ouvertures.

 

A l’ouverture, on attend ce jour J avec impatience et cela depuis la fermeture.

On la prépare bien à l’avance, montage des bas de lignes,  vérification du matériel, changement du fil sur moulinets, le plein de plomb, changement des bobines de fils, collecte de vers de terre, etc , etc ..

Vivement ce jour pour qu’on puisse reprendre contact avec notre matériel, la rivière, la nature et le poisson.

Pour ceux qui ne me connaissent pas, je pêche au toc dans tous les Pyrénées, je connais d’autres massifs. J’ai commencé à 16 ans de pêcher au toc, aujourd’hui j’en ai 47.

Alors, j’ai plein d’histoires à raconter sur l’ouverture, j’ai choisi  l’ouverture 2005 décalée d’une semaine.

J’ai fait cette ouverture avec des copains que je connais  depuis le lycée en classe de 1ére  (Gilles Bernard, Pascal) et un ami Hubert qui nous a rejoint après.

A cette époque, je n’étais pas équipé d’appareil photos, je fais mettre quelques photos prises par mon ami Gilles.

 

Ouverture 19 mars 2005 sur le Lourdios dans le 64 :

 

Ce jour là, les niveaux étaient corrects, il faisait soleil mais il avait bien gelé (-4°c), on avait un peu tardé à déjeuner, mais on avait le parcours pour nous tous.

 

Je commence à pêcher une jolie plage, premier lancer, je fais la bordure du courant de mon côté, un toc et  une truite non maillée de 15 cm, je la décroche et je la remets à l’eau rapidement.

Je lance au milieu du courant et encore un toc, je prends une truite maillée de 23 cm..

Je relance et au bout, deux passages, je reprends une truite maillée.

Je fais la bordure en face, je prends deux autres truites.. Les truites sont dehors..

Au bout de 15 minutes pêche, j’avais pris 3 truites maillées et 2  non maillées..

Sur cette plage, je vais prendre 5 truites maillées et 25 truites non maillées, et j’ai décroché 4 jolies truites maillées.

Dans la matinée, je vais prendre 8 truites, me faire casser deux fois, soit une jolie ouverture.

Bernard avait pris une truite de 40 cm, et on a tous fait une belle pêche ce jour là.

 

L’anecdote, c’est que ce jour là, j’ai eu une grosse frayeur quand je me suis fait bousculé par une jeune vache pendant que j’étais concentré sur ma pêche et quand j’ai crié, je sais pas qui a eu le plus peur .moi ou la vache qui est parti en galopant..

 

Le Lourdios était très poissonneux à cette époque, avant qu’une catastrophe arrive (nettoyage d’une porcherie avec un produit toxique et c’est parti dans la rivière..). Je me rappelle une fois d’avoir consommé 2 boites de teigne en deux heures de pêche, je n’ai pas compté le nombre de truites que j’ai pris et que j’ai relâché..

 

Ensuite, sur ce séjour, nous avons pêché le gave d’aspe, le gave d’Ossau, et le vert, ou on prendra de jolies truites..

 

Pour finir, je vous souhaite une bonne ouverture..

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article