Alphonse le poète

Publié le par truitepassion.over-blog.com

Alphonse le poète

On ne présente plus le pêcheur Alphonse Arias des plus habiles avec la canne.

On ne présente plus le compteur de mots celui qui nous fait voyager aux quatre coins des Pyrénées dans ces ouvrages.

Mais qui connaît Alphonse le poète , aussi à l'aise à écrire des alexandrins qu'une canne à la main.

Voici sa poésie sur celle qui hante nos rêves et qui lui a value le deuxième prix du salon du livre de Ciadoux .

                                                       MOI, LA TRUITE SAUVAGE     

Quand les flots de cristal et ses reflets miroitants

Auréolent sur mes flancs cent perles vermeilles,

Je traverse d’un saut les remous, les courants,                                     

Et ma robe dorée capture le soleil.

Moi, la truite sauvage, âme des cascatelles,

Suis-je sorcière ou fée ? Princesse ou vagabonde ?

Célébrée par l’eau pure, orgueilleuse et rebelle,  

Je suis le gai refrain du clair torrent qui gronde.

Je me suis emparée de l’âme des pêcheurs,

Bijou vivant pour leurs regards si passionnés.

Mes bonds sont un écho du rythme de leurs cœurs,

Et traversent sans fin le flot de leurs pensées.

Alors que l’aube pâle à ma porte trépigne

Je me saisis au vol d’un superbe éphémère,        

 Et me voici dansant au bout d’une ligne…

C’est mon premier voyage, il est bref et amer.

                 

 

Commenter cet article