Passe à poisson sur la Drôme au pont des bateliers ( Mirabel et Blacons)

Publié le par truitepassion.over-blog.com

Passe à poisson sur la Drôme au pont des bateliers ( Mirabel et Blacons)
"La réglementation européenne sur l’eau exige l’atteinte du bon état général des eaux dès l’année 2015. Elle impose ainsi que les ouvrages ou activités ayant un impact sur les milieux aquatiques soient conçus et gérés dans le respect des équilibres et des différents usages de l’eau.
Dans ce cadre, la législation sur l’eau et le schéma directeur d’Aménagement et de Gestion de l’Eau (SDAGE), organise une gestion équilibrée de la ressource en eau afin de permettre la réalisation de projets divers tout en préservant l’eau et les milieux aquatiques contre les atteintes qu’ils peuvent subir."
Donc tous les ouvrages d'art devront comporter des passes à poissons ou être détruit, certains seuils le seront également ou seront aménagés afin de favoriser le libre déplacement des poissons .
Sur le papier c'est une bonne chose, mais ne va ton pas voir ainsi des espèces de poissons là elles n'étaient pas avant et ne devraient pas être ? ( Cyprinidés en nombre sur une rivière de 1er catégorie par exemple) .
Tout cela pour vous parler pour ceux qui connaissent ( les Drômois) de la destruction du seuil du pont des bateliers à Mirabel et Blacons sur la rivière Drôme et de la construction d'une passe à poissons, ainsi qu'un passage pour les canoës mais ceux-ci n'est qu'anecdotique .
Je suis pratiquement prêt à parier que le passage des canoës servira plus que la passe à poissons tant je me pose des questions sur l'intérêt halieutique de la rivière Drôme et sur sa population .
Coût des travaux 635 000 euros ( oui vous avez très bien lu) mettre d'ouvrage le département de la Drôme . Je me pose quand même les questions suivantes :
- qui paye, va payer ?
- Pourquoi un investissement si important ?
- Pour quelles espèces de poissons, (soyons quand même honnête la rivière Drôme n'est quand même pas d'un grand intérêt piscicole (ce n'est pas la Dordogne (ex) etc ...... ,Il y a bien plus de baigneurs, de touristes, de canoës que de pêcheurs).
Je ne suis pas sûr non plus que la fédération de pêche investisse de l'argent afin de donner un intérêt halieutique à la rivière . Pourtant pour ceux qui connaissent cette Drôme sauvage pourraient j'en suis sur représenter un plus pour le tourisme pêche d'arrière-saison.
Certes l'ouvrage sera équipé d'une double granulométrie pour fonctionner de manière optimale (plots de grandes dimensions et petites roches au fond de l'ouvrage). La passe à poissons sera positionnée en rive droite, sous la quatrième arche du pont. Sa largeur en fond sera de 8m et sa pente longitudinale sera de 4%. La longueur sera de 33 mètres. Les plots seront réalisés en béton fibré. Le pied aval de la passe sera positionné 10m à l'aval du radier actuel et son point haut sera situé 17m en amont du radier (le radier faisant 6m de large). La rampe de la passe à poissons sera accompagnée sur ces bordures d'un muret empêchant les eaux d'entrer latéralement dans l'ouvrage. Ce muret possédera des côtés chanfreinés à 45° afin de ne pas créer d'effet de rappel en hautes eaux. Le pied de la rampe sera prolongé sur 2m de longueur par une bêche en enrochements pour limiter les effets d'incision en sortie d'ouvrageL'ouvrage sera stabilisé par un rideau de palplanches positionné à l'aval du radier du pont sur toute la largeur de la DrômeAu niveau de la passe à poissons, ce rideau sera noyé dans l'enrochement bétonné.
Les travaux consisteront à aménager le radier et le seuil du « pont des Bateliers » comme suit :
- abaissement du radier de sa hauteur actuelle de 50 cm. Le seuil du pont atteindra au final la côte de 207.50m NGF
- Construction d’une rampe rugueuse à plots en rive droite pour le franchissement des poissons sous l’arche 4;
- Construction d’un ouvrage pour le franchissement des engins nautiques non motorisés en rive droite pour les débits faibles à moyens sous l’arche 3;
- Réalisation d’un chemin de portage en rive gauche.
Sous les arches 1 et 2, le seuil sera repris en enrochements libres, tandis que la rampe sous l'arche 3, sera réalisée en enrochements liés.
Les débits pour lesquels l'ouvrage global devra fonctionner sont les suivants :
- Débit minimal de fonctionnement de l'ouvrage piscicole et de l'ouvrage pour les embarcations égales à 2.4 m³/s (répartis de façon identique dans chacun des deux ouvrages)
- Débit maximal de fonctionnement de l'ouvrage piscicole égal à 5 m³/s 
- Débit maximal d'utilisation de l'ouvrage de franchissement à pied égal à 40 m³/s.
Quoi qu'il en soit, les travaux auraient commencer début septembre, ils ont commencé par une semaine d'avance ( donc fin août).
Il devait y avoir deux pêches électriques avant travaux, il n'y en eut aucune . L'aappma qui gère ce tronçon de la rivière Drôme n'a même pas était mise au courant et c'est retrouvé devant le fait accompli.
D'après l'ONEMA il y a eu un très Léger dysfonctionnement au niveau de l'information entre les diverses parties, mais bien sûr !!!!
Je comprends le grand désarroi de nos amis pêcheurs de la moyenne vallée de la Drôme qui gèrent ce secteur .
J'ai quand même hâte de voir la structure en fonctionnement, de voir le véritable usage de la passe à poissons au fil des années.
Je vais sans doute me répéter, mais je suis quand même prêt à parier qu'il y aura plus de canoes qui descendront la rivière que de poissons utilisant cette passe à poissons .
Je me fais un peu l'avocat du diable et je me pose juste des questions sur l'intérêt de cette onéreuse installation.
Ne marchons-nous pas sur la tête 635 000 euros pour une passe à poissons, une loi sur l'eau favorisant la libre circulation du poisson et notre très chère Ségolène " Royal" qui nous pond une loi sur soi-disant " l'électricité propre" autorisant n'importe qui à faire n'importe quoi.
 De remettre en état des micros central, d'anciens moulins, de créer de nouvelles structures au détriment des cours d'eau et des poissons et tout cela pour des royalties "Royal "( il y en a qui vont se frotter les mains et voient un apport d'argent non négligeable).
Cette loi sur l'eau ne servira d'ici peut plus à rien, car il n'y aura plus d'eau dans le lit des rivières, plus de poissons et malheureusement plus de pêcheurs , nous sommes hélas en voix de disparition .......
Passe à poisson sur la Drôme au pont des bateliers ( Mirabel et Blacons)
Passe à poisson sur la Drôme au pont des bateliers ( Mirabel et Blacons)
Passe à poisson sur la Drôme au pont des bateliers ( Mirabel et Blacons)
Passe à poisson sur la Drôme au pont des bateliers ( Mirabel et Blacons)
Passe à poisson sur la Drôme au pont des bateliers ( Mirabel et Blacons)
Passe à poisson sur la Drôme au pont des bateliers ( Mirabel et Blacons)
Passe à poisson sur la Drôme au pont des bateliers ( Mirabel et Blacons)

Je vous mets en lien l'arrêté préfectoral et un article d'environnement magazine sur la nouvelle loi sur l'eau .

Commenter cet article

Flandin 16/11/2016 07:47

bonjour,
très intéressant ton article...je ne connais pas du tout ni la Drôme ni ce coin...
C'est peut être, malgré les micro centrales une pas dans la bonne direction...après tout nos amis Chevesnes, barbeaux gardons...doivent bien eux aussi être protégés...mais pour être honnête je ne connais vraiment et je te fais confiance. Il est vrais que souvent pour les travaux bénéficiant de subventionnement publics les entreprises travaillent bien mais en profitent pour gonfler les tarifs!
amicalement jl

truitepassion.over-blog.com 16/11/2016 18:00

Merci Jean louis , certes c'est un pas vers la bonne direction je pense , mais bon le coût des travaux n'est pas donner quand même souhaitons que cela serve à quelque chose que cela soit un bien pour les pêcheurs , car comme je le dis il y aurait pas mal de chose à faire sur cette rivière pour faire revenir le pêcheur .
@+
Serge