L' Ardèche pays de no-kill ?

Publié le par truitepassion.over-blog.com

L' Ardèche pays de no-kill ?

L'Ardèche serait elle devenue un département où les parcours no-kill ne sont plus des tronçons de rivières, mais des cours d'eau entiers ? L'Ardèche serrait elle devenue le 1er département de France à mettre toute une rivière, affluents compris en no-kill . Ce sont les quelques questions que je me suis posé en constatant que la fédération de pêche, ainsi que l'aappma qui gère la si belle auzène (pour ne pas la citer) avait pris une telle décision en ce début d'année 2016 . Je ne vous raconte pas de bêtise , c'est écrit noir sur blanc dans le guide 2016 que vous pouvez télécharger sur le site de la fédération .

Pourquoi une telle mesure je ne comprends pas, il y a très longtemps que je n'ai pas pêcher ce cours d'eau, mais je me souviens très bien qu'il se portait bien et que l'on pouvait y faire de belle pêche même après l'année 2003 qui a été des plus difficiles ? Les infos que j'ai pu avoir m'ont appris que c'était pour protéger la souche locale, il est certain que l'auzène a une souche de truite méditerranéenne typique, pas ou plus d'alevinage depuis très longtemps, puisque pratiquement tous les cours d'eau en bon état de 1er catégorie du département de l'Ardèche sont classés en gestion patrimoniale . Pourquoi alors un tel acte délibéré de cette aappma, ainsi que de la fédération de pêche, je ne sais pas, je ne comprends pas ? .

Toujours de bonne source il y a bien toujours de quoi se faire plaisir sur cette auzène si belle est si sauvage, alors pourquoi une telle discrimination pour certain pêcheur . Je dis bien discrimination, car bientôt nous ne serons plus libres de choisir, libre de pratiquer une pêche comme bon nous semble, toujours respectueuse des poissons, de la nature et des cours d'eau bien entendu.

Le fait de pêcher avec un panier, de garder un poisson dans un cours d'eau où il y a une bonne population ne faite pas de nous des viandards ( ah que je n'aime pas ce mot !!!! ) . On peut très bien ne pas faire du no-kill est être raisonné et raisonnable, nous avons le choix de garder ou de ne pas garder de prise, de faire du no-kill fin juillet, afin de remettre à l'eau les poissons qui commencent à avoir l'appareil reproducteur développé .De juger le quota de 6 poissons / jour et par pêcheur trop élevait. Mais ne craigniez rien nous sommes en voie de disparition , c'est bien connu le no-kill sauvera les rivières et les truites des cours d'eau Français . Sauf qu'à l'horizon de 2070 plus d'un tiers de l'habitat favorable à la truite aura disparu ( source Onema). Occupons-nous de donner à la rivière de quoi accueillir et favoriser le développement des poissons au lieu de ne plus les prélever de toute façon une rivière ne pourra jamais accueillir plus de poissons qu'elle ne peut en accueillir.

Heureusement, ce no-kill est ouvert à tout mode de pêche, il n'en fallait pas beaucoup pour qu'il ne soit réservé qu'à la pêche à la mouche , je n'ai rien contre ces pêcheurs, mais arrêtons de les mettre sur un piédestal et leur donner plus d'importance qu'ils n'en ont , on dirait parfois qu'ils sont les messies, sauveur des cours d'eau de France . Bref, faut arrêté tout cela, ce grand n'importe quoi je l'ai toujours dit et je le soutiendrais toute ma vie le no-kill est un état d'esprit, une façon de voir la pêche, ou on y adhère ou on n'y adhère pas, mais pas besoin de tous ces secteurs au parcours plus ou moins judicieux, si ce n'est juste pour servir de "réserve ouverte " . Au lieu de mettre l'auzène en no-kill total, pourquoi alors ne pas légèrement augmenter la taille réglementaire, et diminuer le nombre de prises en pensant par exemple: un quota de 1 poisson/ jours ?

Tous les pêcheurs auraient, je pense, un peu plus accepter la mesure, enfin tous les pêcheurs je ne sais pas, car d'après ma source il n'était que très peu nombreux lors de l'assemblée ou a été prise la décision . Il faut bien le reconnaitre la pêche de la truite n'a plus son lustre dans temps, les jours d'ouverture ne sont plus un attrait pour les pêcheurs, les ventes de permis sont en baisse, les bénévoles sont rares au sein des aappma .

Les pêcheurs Ardéchois, les locaux ne vont-ils pas fondre comme peau de chagrin avec de telles mesures ? . La fédération de pêche ne cherche-t-elle pas le tourisme pêche ? le pêcheur à la mouche venu de l'étranger ? Ne veut elle pas se faire une place au soleil parmi les destinations les plus prestigieuses de la planète pêche, je me le demande à la vue de tous les efforts qu'elle emploie pour ce faire reconnaitre et cela depuis des années .

L'Ardèche ne va-t-elle pas perdre ces pêcheurs locaux je me pose souvent la question ? Mais bon je n'ai pas encore vu de pêcheur se plaignant de cette auzène en no-kill total, je n'ai lu aucune réaction d'ici ou de là si ce n'est celle d'un confrère s'interrogeant sur la prise de cette décision . Décision qui n'a été prise que pour un an, le préfet ne voulant pas prolonger la mesure sur plusieurs années comme l'avaient demandé la fédération et l'aappma . Que dois t'on attendre de cette mesure après un an qu'elle va en être le résultat ? le constat ? je me le demande .

Quoi qu'il en soit, on préfère taper sur le pêcheur que sur le riverain pollueur, sur celui qui remet d'anciens canaux en fonction pour se fournir gratuitement en électricité et qui n'en a rien à foutre des truites et des débits réservés, les aappma auraient'elles peur de ces propriétaires riverains ?

Arrêtons de faire du politiquement correct et bordel de m... allons taper sur le pollueur, ou sur celui qui n'en a rien à foutre de la nature et des rivières .

Le no-kill intégral de l'azèune va faire parler j'en suis sur, hélas on ne parlera pas de cet affluent mort depuis l'été 2003, de cet autre à l'agonie , la fédération de pêche de l'Ardèche et l'aappma n'auraient elles pas mieux fait de restaurer certains ruisseaux, de leur permettre à nouveau d'accueillir des poissons lors de la période du fraie au lieu de mettre 22 km et plus en no-kill total . Je vous laisse analyser et vous poser les bonnes questions, j'attends vos réactions et j'espère avoir des réponses à mes questions . Même si aujourd'hui je ne pêche que très peu dans l'Ardèche je m'interroge sur la nécessité de prendre une telle mesure !!!!!!!!!!

Commenter cet article

flna 15/05/2016 23:02

la pêche est un plaisir ! la protéger est un devoir ! vive le no kill !

truitepassion.over-blog.com 16/05/2016 22:28

Certes , je suis d'accord , mais le no-kill n'est pas une fin en soit , il y'a bien d'autre solutions encore faut t'il tout mettre en place pour avoir les meilleurs résultats et cela demande un très gros travail .

DURAND Jean-Pierre 14/01/2016 18:00

En un peu plus de trente années de bénévolat pour ma passion, la Pêche, j'ai appris que toute mesure est critiquable et très souvent critiquée...Et je sais de quoi je parle pour avoir engagé la Fédération de Pêche Ardéchoise dans plusieurs directions qui, en leur temps, ont déchaîné les passions : arrêt des alevinages intensifs en 1ère catégorie, gestion patrimoniale dans les milieux conformes, passage du taille minimale de capture de 20 à 23 cm etc...

Mais la grande leçon que je retire de tout cela, est bien que le pire est de ne rien faire et le meilleur de tout essayer, même si en matière de gestion des milieux il n'y a pas de vérité...

En 1992, alors que je présidai l'AAPPMA (Ardèche/Lignon), la rivière Ardèche a connu une crue exceptionnelle qui a détruit la majeure partie des populations de truites à l'identique de ce que le Président d'Eyga, Emmanuel VIALLE a constaté sur l'Auzène. Après consultation de l'Assemblée générale de l'AAPPMA nous avons décidé de la mise en place d'un No Kill sur un linéaire de prés de 6 km. Je crois que c'était le premier No Kill mis en place en Ardèche...Evidemment les critiques ont été très nombreuses et bien similaires à celles dont fait l'objet Emmanuel VIALLE..

Cet après-midi, comme chaque jour, j'ai fait le tour du No Kill de Pont de Labeaume (devant ma maison) et regardant les nombreuses truites en poste (et pas des petites) je me suis dit que nous avions bien fait de mettre en place et de conserver ce parcours sans tuer !

Alors Emmanuel et ton équipe, continuez malgré les critiques, le pire serait de ne rien faire !

Phil-Tocqueur 14/01/2016 13:28

Bonjour à tous.
Ce que je n'arrive pas comprendre c'est pourquoi les présidents d'Aappma ne sont pas aquariophiles. Cela leur permettrait de comprendre ou d'aborder le sujet d'une rivière de manière différente. Perso j'avais un bac de 300l dans lequel j'ai réussi la reproduction de Discus et Scalaires, poissons pour ceux qui connaissent difficile à conserver. Mais qu'est-ce qu'un aquarium ... c'est tout simplement un lieu dans lequel vous essayer de reproduire un milieu biotope et biomasse optimale pour y faire vivre et/ou reproduire des poisson en captivité. Pourquoi cet exemple car il est révélateur de ce qui se passe dans une rivière. Au même titre que dans un cours d'eau si il y a dérèglement du biotope ou biomasse les poisson en pâtiront et les premiers touchés par l’hécatombe seront les adultes car il n'ont pas les même besoins alimentaires et physiologiques. Alors la soluce pour l'aquariophile ou le gestionnaire est de se dire: j'arrête de retirer des poissons pour avoir toujours la même population dans la rivière ou dans le bac. Solution simpliste et mathématique, si je n'en retire plus ... j'en ai autant. Mathématiquement oui c'est vrai, mais la réalité est tout autre. Si vous ne restaurez pas le biotope la perte sera inéducable et si vous ne restaurez la biomasse vos poissons ne grossiront pas. Pour qu'un poisson grandisse il lui faut 2 critères principaux. 1 volume d'eau nécessaire à sa croissance et 1 volume nutritif nécessaire pour optimiser cette croissance. Vous pouvez faire l'expérience dans un simple bocal à poisson rouge. 1 bocal, 1 poisson, 1 volume d'eau, 1 volume alimentaire quand le poisson aura atteint sa taille max par rapport au volume d'eau il cessera de s'alimenter et/ou mangera moins souvent, vous changerez plus souvent la flotte car elle se dégradera. Mettez ce même poisson dans 1 bocal avec 2 volume d'eau et 1 volume alimentaire .... votre poisson recommencera à grandir. Dans la rivière on a que rarement des problèmes de volume d'eau .... sauf si ce volume est dégradé par diverses agressions mais cela implique insidieusement et agit obligatoirement sur le volume alimentaire. 1 bocal, 1 poisson, 2 volumes d'eau, 0 volume alimentaire ou 1 volume alimentaire inadapté , votre poisson ne grossira pas, dépérira.Tout cela pour vous dire quoi ... un No-kill total ou partiel n'est qu'une gestion mathématique du problème qui ne gère que le coté quantité du poisson et non sa qualité qui est influencé par le volume d'eau et le volume alimentaire mais cela ne reste que l'avis d'un modeste aquariophile de plus de 15 d'expérience

corsica 14/01/2016 12:04

Bonjour,
Je viens de lire les contributions, et je me dis que c'est plutôt pas mal de voir des gens qui ne sont pas tout à fait d'accord (encore que...), mais qui font la preuve qu'ils réfléchissent. Merci donc à vous tous, et surtout n'arrêtez pas.
Une petite question au passage, juste pour mon éducation, car j'ai vraiment plaisir à vous lire :
que pensez vous de la possibilité de fixer une taille de prise légale qui protège les géniteurs (lorsqu'il en reste, et qui ont des tailles différentes selon chaque milieu), soit par exemple : prise autorisée jusqu'à X cm.
Cette idée me ronge l'esprit, et j'aimerai assez la confronter à vos avis. Merci à tous

Manu Heraud Erreka mouche 13/01/2016 22:38

Bonsoir
toujours et toujours les mêmes débats entre le nokil, les moucheurs, les toceurs, les viandarts...cela n'en finira jamais et personne n'arrivera à se mettre d'accord.
Je ne connais pas cette aappma mais ici au pays basque nous avons pris la meme décision pour la grande Nive impactée par deux crues centennales coup sur coup, il y a eu les mêmes débats en copié collé après la mise en nokill de presque la totalité de la rivière.
Je comprends ton point de vue meme si je ne le partage pas ( et dans ton article tu poses des questions mais tu donnesl'impression d'avoir les réponses cela donne un ton particulier, qui a aidé à ton bucher :)...), et je vois bien que tu es passionné par les rivières, leur vie et ce qui les entourent ,certainement raisonné, mais le problème est que tu assimiles le nokill au moucheur, à des personnes interressés qu' à leur petit plaisir de peche, et pourtant tu as bien à faire a des passionnés comme toi et qui font tout ce qu'ils peuvent pour sauver une rivière en mettant la main à la patte et non la main au clavier...tu as tes réponses et je pense qu'elles sont claires. Tu ne peux maintenant je pense que comprendre la raison de ce nokill qui est évidente, sinon c'était la réserve pour plusieurs années, pourquoi pas tu me diras?, mais alors la plus de carte vendue, et donc encore moins de budget pour s'occuper des polutions et autres qui sont biensur la premier pilier. Tous les gens qui te répondent, sont au courant que le biotope est la chose la plus importante, le nokill vient aider, et peut dans certain cas éviter de tout perdre, et c'est le cas je pense la au vue des études enumérées point barre. Je pense que cette aappma agit sur le milieu et pas que dans l'optique des moucheurs mais bien des rivières.
Je pense que tu dois revoir quelques points sur tes jugements, aller t'investir dans cette aappma, rencontrés ces gens en direct et tu auras de belles surprises je pense, je précise que je connais personne en vrai dans ce débats et que je me base sur ce que je lis.
Bonne soirée et bonne saison malgrè tout :)
Manu
PS: dsl pour les fautes mais j'ai pas le tps de relire :)

truitepassion.over-blog.com 14/01/2016 00:00

Tu as très bien résumé la situation , et tes propos donnent à réfléchir . Je me suis sans doute suicidé tout seul mais en tout cas cette article me donnent l'occasion d'avoir de nombreux avis et un débat ouvert . Merci à toi .

Mouching 13/01/2016 21:53

Tu diras quoi à tes enfants lorsqu'ils voudront pêcher et qu'ils n'auront que des arcs à manches courtes pour se distraire ?
"Ah mais moi, je me suis opposé au No Kill"....

truitepassion.over-blog.com 14/01/2016 00:06

Non je leur dirais que j'ai œuvré pour les rivières , mais d'ici là bon nombres de rivières ne pourront être pêcher car elles seront polluées , d'ici là l'HOMME aura détruit encore et encore la nature , alors le no-kill ou pas j'ai bien peur que cela ne change rien au problème .

vialle emmanuel 12/01/2016 15:05

bonjour, je me présente, Emmanuel Vialle president de l'aappma Eyga et vice président de la fédération d epêche de l'Ardeche. je suis personnelement à l'origine de ce projet. les commentaires que sucitent cet articles sont interessants et passionnés, comme souvent avec les pêcheurs.
permettez moi tout d'abord de vous présenter l'aappma : le siege est a Saint Sauveur de Montagut, notre association compte 300 membres actifs et reste donc un petite aappma. nous avons une section mouche active qui forme des jeunes et des moins jeunes depuis de nombreuses années et nous organisons deux a trois ateliers pêche et nature chaque année, encadrés par un guide de pêche professionnel. les jeunes y decouvrent differentes techniques de pêche et y apprennent que rien ne remplace le respect du milieu et surtout que c'est en s'investissant dans les associations que l'on fait changer les choses. les ecoles et centre aérés du secteur font appel à nos services pour animer et sensibiliser les enfants a notre sport. nous sommes reconnus par les acteurs locaux tel que contrat rivière ou natura 2000 avec qui nous travaillons pour que nos enfants prennent encore du plaisir à pêcher des poissons sauvages.Depuis bientôt deux ans un salarié travaille pour l'aappma et permet de repousser les limites rencontrées avec un fonctionnement benevole.

les parcours NoKill puisque c'est bien de cela dont il s'agit dans cet article : l'aappma en à créé 3, le premier situé sur la Glueyre d'une longueur de 4 km est ouvert à TOUTE technique de pêche à la seule condition d'écraser les ardillons. le deuxième sur l'Eyrieux en seconde catégorie d'une longueur d'un km est géré en halieutique pur avec des déversements régulier de truites AEC tous les leurres artificiels y sont autorisés ( mouche, leurres, powerbait...) enfin et c'est ici le sujet du débat : l'Auzène
quoi que puisse prétendre un pêcheur dont le grand père est né au bord de l'Auzène (c'est dire s'il la connait ...) et qui pratique le no kill mais qui ne veux pas qu'il lui soit imposé, la situation de cette rivière est dramatique. Nous avons aujourd'hui des données, avec une année de reference (2007) et des comparaisons sur 2010, 2014, 2015 qui démontrent un effondrement des populations, jusqu'a 70% pour certaines classes d'age. les services de l'état nous ont suivi sur ce dossier et accordé 1 an pour continuer à mettre sur pied un plan de sauvetage que nous souhaitons de 3 à 4 ans.

j'ai lu des tas de choses émanons des dangereux "yaka faut qu'on" tant au sujet de l'aappma que de la fédération. ma réponse est courte et claire : il y a des éléctions dans les aappma et dans les fédérations alors engagez vous, venez nous montrer de quoi vous êtes capables et arrêtez de perdre votre temps en polemiques sur le Web. A ceux qui m'écrivent qu'ils ne prendront plus leur permis dans notre aappma voire même dans le departement de l'Ardèche je dis merci. merci car des pêcheurs incapables de comprendre que l'interet de la rivière passe avant celui de leur panier NOUS N'EN VOULONS PAS.

Toqueur31 14/01/2016 13:48

Si vous "N'EN VOULEZ PAS" comme vous dites, allez jusqu'au bout de votre raisonnement : créer des parcours privés avec certificat de bonne conduite...

truitepassion.over-blog.com 13/01/2016 23:26

Mr Vialle en personne qui vient mettre quelques mots sur ce blog remplie d'ânerie et de fautes de Français comme l'a dit un internaute pêcheur dans un commentaire . On ne se connaît pas monsieur, mais je sais très bien qui vous êtes, guide de pêche , vous travaillez chez JMC . Je ne connais pas, ou très peu la structure de votre aappma, merci pour le descriptif mais je connais très bien les cours d'eau que vous gérez : Gluyère, Auzène, Veyruègne. J'ai appris à pêcher la truite sur la Gluyère . Le pêcheur dont vous faites allusion dans cette réponse, pourra j'en suis sur vous donner une réponse . Quand à moi soyez sûr que je ne me contente pas de suivre, la pêche et d'écrire sur cette dernière derrière un écran d'ordinateur, il y a maintenant quelques années que je suis devenu bénévole dans une aappma . Aujourd'hui secrétaire adjoint de cette dernière, je m'investis pour les cours d'eau , pour leur sauvegarde et il n'est pas rare que je fustige sur le pêcheur se plaignant derrière son clavier . Hélas il y a des foules qui se plaignent, mais beaucoup moins de monde aux AG ou au bord de l'eau à se retrousser les manches pour quelques travaux pour la rivière par exemple.Je ne suis pas là pour polémiquer sur la pêche, de toute façon quoiqu'il soit dit cela ne sera pas mieux, je regrette simplement en tant que pêcheur que vous ayez pris une décision que je juge des plus arbitraires, voilà tout . Cependant j'espère que dans les années futures vous pourrez avec preuve à l'appui apporté le bien-fondé de cette mesure . Aux pêcheurs qui n'ont que l'intérêt de leur panier, vous avez choisi, l'intérêt de la rivière comme vous vous plaisez à le dire, monsieur n'avez-vous jamais étés par le passé comme eux, n'avez-vous jamais gardé trois ou quatre belles truites ? Vous ne voulez pas de ces gens-là de ceux qui gardent un poisson de temps entre autres , autant passionné que bien d'autre pêcheur, c'est bien dommage, car vous savez autant que moi que le nombre de passionnés est en baissent et que ce n'est en général par ces gens-là qui font le mal d'une rivière . Il y a des imbéciles de partout monsieur, mais en général ces imbéciles veulent prendre du poisson vite fait bien fait et on ne les voit plus quelques semaines après l'ouverture restent alors tous ceux qui contribuent en autre au financement des fédérations et des aappma. Le no-kill fait parler, vous-même président d' aappma et vice-président de la fédération de pêche de l'Ardèche avait pris quelques instants pour me donner vos pensées, il est fort regrettable qu'un phénomène plus dangereux pour les rivières : le ruisseling ou randonnée aquatique, n'est pas plus fait parler, ni suscité votre intérêt . Pourtant mes amis et moi avons au mois d'août dernier donner l'alerte, conçut une pétition en ligne, alertée la fédération de pêche de l'Ardèche et bien d'autres. Mais à ce jour nous n'avons jamais eu de réponse, ni su si vous instance départementale, vous souteniez les "petits pêcheurs" que nous représentons . Ce n'est pas le même intérêt, ni le même combat, mais celui-ci aurait pu je pense unir tous les pêcheurs amoureux des rivières et des truites au lieu de les diviser devant les éternels discorde du no-kill , des pour et des contres . Unissons-nous au lieu de nous diviser !!!!!!!!!!

Nico 12/01/2016 09:32

Quand on y connait rien, on évite d'écrire des articles pleins d'absurdités(et de fautes d'orthographe aussi!). Le no-kill toute technique n'est pas discriminatoire puisque tout le monde peut le pratiquer. Si vous etiez à minimum interessé par le fonctionnement du monde de la pêche et ses lois, vous sauriez qu'augmenter la TLC est IMPOSSIBLE et ILLEGAL. Le no-kill est le seul moyen d'atteindre ce qu'on appelle le potentiel piscicole maximal sans fermer la pêche, et ainsi assurer après un évenement de mortalité majeur un nombre maximal de poissons pour recoloniser le milieu. Et dire que la fédé07 et cette aappma ne font rien pour le milieu c'est vraiment ne rien connaitre à cette superbe fédération qui est de très loin la mieux gérée de France avec celle du 43.
Et quelle mauvaise foi symptomatique de tirer à boulet rouge et de crier à l'invasion des no-kill quand on sait que seulement 0.0001% ded kilometres de rivieres francaises sont en no-kill, alors que plus de 50% des pecheurs le pratiquent... Bonne journée à vous !

truitepassion.over-blog.com 12/01/2016 18:44

Très cher Nico, il est vrai que mon article n'est qu'une ânerie, que je n'y connais rien en pêche et encore moins en gestion des cours d'eau . Je suis désolé de vous dire que je ne suis pêcheur que depuis hier, que je ne connais pas les rivières de l'Ardèche . Et en plus j'ose critiquer le travail des bénévoles de cette aappma, ainsi que la mauvaise gestion de ces cours d'eau quelle honte ! . Je sans chez vous une pointe d'intégrisme où je me trompe ? . Promis la prochaine fois je ferrais encore plus de fautes de Français et j'irais ramasser les champignons avant que les écolos nous en empêchent . Cordialement Serge

Flandin 12/01/2016 08:44

..Il y a donc une situation dramatique sur cette rivière...j'en prends acte.
Cependant s' il n y a aucun "adulte" capable de frayer, et que des juvéniles...ce n'est pas du No kill...c'est la fermeture totale qu il fallait prendre..car pêcher des alevins de 10 ou 15 cm ne peut être un but de pêche pour un sportif responsable..On peut cependant comprendre cette décision pour éviter que les poissons ne perdent l'habitude d'être pêchés, dan s ce cas vaut mieux un no kill qu' une réserve totale? Mais intellectuellement je reste sur ma position...oui au no kill sur de belles portions de rivières, non à sa généralisation qui conduira inéluctablement à l'interdiction de la pratique..
Autre remarque: qu' on soutienne que les pêcheurs "vident" une rivière très poissonneuse et petite..ça peut se défendre...mais quand la rivière est grande peu poissonneuse et que personne ne fait de belles pêches..qui oserait soutenir que c'est un "viandard"" (toujours l'autre jamais soi même) qui vide la rivière...jl toutes les études que j'ai pu lire montrent que c'est l'absence de frayères qui est dramatique...

Baptiste 11/01/2016 21:45

Moins de 1% des rivières ardéchoises sont en NK ... Donc un peu de bonne foi monsieur serges ;)

truitepassion.over-blog.com 12/01/2016 19:01

Mais Baptiste, je te rejoins, non pas sur le no-kill qui aurait pu trouver un autre issu, mais sur l'alevinage . Tu vois ici aussi en Drôme sur certains endroits nous faisons comme en face sauf que pour ta gouverne nous n'avons pas le même biotope, avec des rivières très calcaires ce qui nous donne encore plus de travail pour essayer de maintenir des populations correctes tout en gardant, une gestion patrimoniale . Je connais bien l'Auzène, je connais bien les rivières de l'Ardèche, vous pouvez vous réjouir d'avoir un tel cheptel piscicole . Je me pose des questions sur le no-kill et ce qu'il pourra apporter de plus à cette rivière, j'espère que cela n'est fait que pour la rivière . Tu as raison de dire que les pêcheurs auraient dû faire entendre leur voix et sans doute leur mécontentement , mais s'il n'y a pas eu plus de monde à cette AG, je constate encore une fois le désintéressement des pêcheurs enfin de ce qu'il reste ... Pour finir au tant nous traité de suite de braconnier et de viandard nous qui osons garder un poisson car finalement pourquoi payer un permis de pêche , demain j'achète une dynamo et je viendrais vous voir du côté de "Jean de faux " .

Baptiste 12/01/2016 16:36

C est étrange comment des gens qui ont presque réussi a faire disparaître des populations de truites sauvages nous donnent des leçons dans la gestion de nos rivières! C est tellement plus simple de lâcher des poissons après crue et sécheresse que de prendre de telles décisions !!! On vous voit a l œuvre les donneurs de leçon.... Comme tu le signales, cette décision a été prise en AG et bizarrement les opposants étaient ....absents ! Si de votre côté du Rhône ( petite blague ardéchoise), la mode est a alevinage pour effacer les perturbations ( anthropiques ou naturelles), ici en Ardèche nous essayons de protéger la souche locale, mais aussi le milieu ! Car si tu regardes les résultats physicos, les Ibgn etc ... L auzene est une rivière qui va très bien sauf d un point de vue piscicole : ce NK est la pour la pour l aider a retrouver des populations convenables pour cette rivières ! On aurait pu aussi lâcher des alevins c est vrai.... Mais non merci !

truitepassion.over-blog.com 11/01/2016 22:05

Baptiste , je te crois sur parole c'est juste le fait qu'en général ce genre de parcours soit conçue pour des moucheurs et que ces gens là nous oblige à avoir la même vision de la pêche qu'eux . Je suis pour le partage , pour que les no-kill soient pour tous les pêcheurs qui veulent allés sur ce genre de parcours quelques soit leur techniques . Après t'inquiète pas je sais ou je dois allé pêcher et si j'ai envie d'y faire du no-kill je suis libre de penser et libre de pêcher !!!!!!!
Serge