Une belle fermeture en Isère

Publié le par truitepassion.over-blog.com

Une belle fermeture en Isère
Une belle fermeture en Isère Une belle fermeture en Isère

Il y a des vallées que l'on ne peut oublier, des rivières merveilleuses à pêcher, celle de cette fermeture en Isère avec mon ami Bertrand fut de cette trempe .

Nous avons découvert canne à la main une rivière fascinante remplie de poisson, bien en eau, coincée entre des hautes montagnes ou en cette mi-octobre on pouvait y voir les 1ers neiges, la trace d'un hiver sans doute précoce .

J'avais promis à Bertrand que j'allais lui faire découvrir autre chose que ce qu'il pêche en Ardèche, un paradis pour le pêcheur au TOC, avec beaucoup d'eau, des gros blocs rocheux brisant parfois le courant fort, formant à sa base l'écume d'argent comme le dit mon ami Alphonse . Des postes de partout promettant des truites à la robe incroyable, incertaine, des truites de rêves avec leur corps fusiforme taillé pour les eaux froides des rivières montagneuses .

Des postes incroyables et improbables des coups de ligne couronnée de succès , pour la plus grande partie de la matinée, cela va être une grande matinée de pêche . Les yeux de Bertrand seront tout allumés par le paysage, la rivière et les truites qu'il prendra, il est heureux, il a la banane si je puis dire, je serais heureux pour lui .

Moi aussi je me régalerai, au premier coup de ligne une truite magnifique viendra se perdre et se pendre à mon hameçon, elle sera suivie d'autre plus ou moins grasse , plus ou moins de belle taille, ou de taille modeste. Le ver est un appât merveilleux et ces dames ne pourront là me contredire, pourtant avec la force de courant, les températures de l'eau ( 8 degrés) il va falloir adapté sa plombé pour que la ligne pêche bien et Juste . Après quelques tâtonnements, les deux pêcheurs que nous sommes vont trouver la note juste pour ce festival musical, un concerto à deux pêcheurs et quelques truites donnant une harmonieuse mélodie, du grand art , un summum !!!

Mais hélas trois fois hélas cette envoutante matinée ne pouvait perdurer, au loin sonné midi, il était temps de plier les cannes de laisser un peu les truites tranquilles et de redescendre retrouver la civilisation et surtout l'ami Jacky qui nous attendait pour partager avec nous le casse-croûte de l'amitié .

Après quelques minutes de route, après quelques divers bavardages, nous allons nous retrouver à refaire le monde de la pêche devant un verre, une tranche de saucisson, un morceau de caillette et un bout de fromage tout cela entouré toujours du spectacle merveilleux de ce décor magnifique constitué de sommets partiellement enneigés .

Que j'aime partager ces moments d'amitiés, ces moments qui sont presque plus importants que la pêche, là où les hommes arrivent à partager sur une passion commune, là où l'on arrive à se mettre à nu devant les autres à livrer un peu de notre vie et beaucoup de notre passion pour la reine des eaux vives et les torrents ou elle vit .

Le repas champêtre aurait pu durer des heures nous ne sommes que très peu bavards tous les trois . Il fallait en garder un peu sous le pied, en garder pour une prochaine fois et surtout garder quelques heures de pêche pour l'après-midi . Ces heures où nous espérions encore plus belles que celle du matin .

Sur l'avis de notre ami Jacky, nous allons pêcher la même rivière, mais cette fois bien plus en amont , nous allons la retrouver avec un profil moins large, plus plat et avec un courant bien plus soutenu que le matin . Les postes vont être plus difficiles à cerner que lors de la matinée comme les truites d'ailleurs. Que cela fut dur pour faire quelques poissons, même parfois assez déroutant, car il était sûr que du poisson il y en avait, mais ces dames nous boudaient . Je ne sais pas si cette raréfaction des prises était due au passage d'un confrère le matin même, à des eaux froides ou chargées en neige à la faveur des rayons du soleil et de la belle après-midi que nous avions . Nous avons travaillait à donner des coups de lignes le plus souvent infructueux , parfois à la faveur de la chance ou d'un poisson plus enclin à mordre, nous allons pouvoir en toucher une ou deux, mais rien de bien folichon .

Nous espérions tant connaitre Bertrand et moi l'ivresse des nombreuses touches comme ce fut le cas lors de la matinée, mais les moments de pêche ne se ressemblent pas . Malgré cela j'aurais pu finaliser la prise de ce que je pensais être le poisson de l'année, une très belle fario d'au moins 40 cm , qui après une touche des plus fine va me donner du fil à retordre . Prenant d'entrée le courant il m'a fallu me la jouer à la "Zanella " pour pouvoir contrer ces rushs dans le courant afin de pouvoir l'échouer pour qu'elle finisse dans l'épuisette .

La canne va plier, le moulinet va chauffer et la belle ne va voir que les mailles de l'épuisette s'approcher d'elle, d'une contorsion, d'un geste de désespoir elle va échapper aux mailles, reprendre le courant à mon grand désespoir et aller directement se loger sous des branches basses .

J'ai su à cet instant que le combat était perdu pour moi et que je ne reverrais plus ce magnifique poisson, ma ligne rompit après quelques secondes . Abasourdi par ce manque de savoir faire de ma part, tremblant de tout mon corps par cette monté d'adrénaline, ce combat va me rester en mémoire tout au long de l'après-midi, je vais rager intérieurement . Pour me réconforté Bertrand me dira juste après la casse de ce joli poisson, que finalement c'était comme si je l'avais sortie, l'essentiel était ce moment d'adrénaline, le moment du rush et du combat en plein courant, un grand moment de pêche et peu importe le résultat .

Mon ami avait trouvé là les mots justes pour m'apporter un peu de réconfort, mais quel poisson, mais ami, quel combat !

Mais à part cela, l'après-midi comme je le disais un peu plus haut ne va pas être à la hauteur de la matinée et nous allons plier les cannes après quelques heures de pêches, je suis sur que nous aurions pu continuer encore si les truites avaient été au rendez-vous .

Qu'il en soit ainsi nous avons évolué dans un endroit de toute beauté nous approchant encore un peu plus des sommets des montagnes, un réel plaisir pour les yeux .

Une dernière virée, la dernière virée de l'année il fallait en prendre plein la tête , pour rêver encore et encore . Bertrand mon ami a apprécié l'endroit, il s'est régalé à pêcher cette rivière de rêve, même si je sais qu'il a plus apprécié sa matinée que son après-midi , c'est toujours plus plaisant quand on prend du poisson que quand on n'en prend pas ou très peu .

Pour ma part je retiendrais ce moment d'amitié avec Jacky, ce moment de partage avec Bertrand. Pour une dernière, l'happy end de 2015 fut merveilleusement beau, bon et heureux, un très bon happy end, un dernier moment de pêche comme on aimerait en avoir plus souvent, une magnifique fin .

Même si je n'aime pas le mot fin qui parfois est synonyme de tristesse et de pensées malheureuses, cette fin fut pour moi des plus belles . Elle fut la fin logique d'une merveilleuse saison de pêche partager, entre amitiés et passions .

Voilà à l'heure où j'écris cet article, 15 jours ont passé depuis cette fermeture Iséroise, elle a pris place dans mes souvenirs de 2015 . Aujourd'hui les cannes sont rangées au placard, entendant sagement l'ouverture d'une autre saison .

D'autres pensées vont venir remplacer la pêche pendant ces mois d'inactivité, mais j'y garde toujours un pied dedans . J'ai des idées plein la tête pour de futurs articles, vous le voyez je ne suis plus au bord de l'eau une canne à la main, mais je n'en suis jamais très loin par la pensé .

Je conclus cet article avec la vidéo de cette fermeture en Isère 2015 .

À très vite ...

Commenter cet article

truitepassion.over-blog.com 26/10/2015 22:07

C'est au programme Jacky pour 2016 t'inquiète . Au plaisir de te retrouver mon ami de l'Isère .
@+
Serge

Jacky T 26/10/2015 21:59

Beaucoup de plaisirs, par cette journée ensoleillée, en bonus, de vous avoir rencontré, Serge et Bertrand en espérant se revoir en 2016 dans vos contrées respectives.
Jacky T

Bertrand 27/10/2015 16:47

Bonjour Jacky ,

L avenir nous reserve de belle partie en Ardèche ou ailleurs , le RDV est pris pour 2016 avec une belle journée en perspective en comapgnie de notre ami Serge .

Bien à toi

Bertrand

truitepassion.over-blog.com 26/10/2015 19:15

Que du bon Bertrand , ta compagnie est un grand plaisir . Je suis sur que 2016 verra au moins une sortie de pêche ensemble là haut perdu dans les montagnes de l'Ardèche .
Amitiés,
Serge

Bertrand 26/10/2015 18:59

Hello Serge ,

merveilleux souvenir pour cette sortie ou tous les ingrédients etaient réunis pour une partie de pêche en ta compagnie .

J ai encore l image de cette grosse truite dans l épuisette , que du bonheur .

Amitiés

Bertrand