Le ruisseau enchanté

Publié le par truitepassion.over-blog.com

Les truites de ce ruisseau sont particulières pour moi, elles ne m'ont jamais déçu et j'aime leur rendre visite , j'aime pêche aussi cet endroit à la fois si sauvage et si pittoresque . Là-haut au pied de ce grand massif qu'est le Vercors, le paysage y est toujours magnifique, même si l'endroit reste des plus accessibles, même si l'endroit est souvent fréquenté j'aime y venir pêcher .

J'aurais pu aller dans mille et un coins de pêche pour cette avant-dernière partie de pêche, j'ai choisi ce ruisseau pour sa proximité et son accessibilité, je n'avais pas envie d'aller plus loin pour pratiquer la pêche au toc en ce samedi après-midi, du début septembre . La météo annoncée des orages pour le lendemain, le vent du sud soufflé fort sur ce petit plateau, je pensais que les truites en attente de pluie et un peu folles par avance allaient répondre en nombre .

Je pensais que mon elfix aller être mise à rude épreuve qu'elle allait remplir sa mission comme très souvent depuis que je pêche avec . Les premiers coups de lignes vont me satisfaire, la canne va plier, le moulinet grincé et les truites, les plus belles vont finir dans les filets de l'épuisette et les plus petites dans le creux de ma main droite . Certaines, malgré mes efforts, me fausseront compagnie , d'autres seront des fantômes, des touches subtiles ressenties par l'extrême sensibilité de ma petite canne de 3,45 m .

Une après-midi magnifique sous un soleil magnifique dans un endroit magnifique, quatre heures de pêche où les minutes s'égrèneront au rythme des poissons pris ou loupés . Je retrouverais cet endroit en 2016 j'en suis sur , en mars ou en avril avec un niveau d'eau plus conséquent , avec de la neige sans doute sur les sommets alentour et j'y reprendrais à nouveau certaines de ces truites , ayant passé la période de reproduction, ayant passé les crus, les pluies diluviennes, l'hiver, elles auront sans doute un peu grandi en taille, qu'il me sera bon alors de les retrouver. Toujours d'égal à égal , le meilleur de nous deux remportant la partie, nous ne sommes pas des ennemis depuis le temps, mais des compagnons de jeu, des amis, voir parfois des amants tels et le geste gracieux du pêcheur prenant une truite, la posant dans le creux de la main, la caressant avant de lui rendre la liberté s'il elle n'est pas de taille réglementaire à ses yeux .

A l'heure où j'écris ces lignes l'épisode de cette partie de pêche et derrière moi, cette avant-dernière sortie m'a vraiment comblé, après-demain je ferrais ma dernière sortie de pêche dans la Drôme pour cette saison de la truite 2015, je vais sans nul doute trouver des cours d'eau bien en chair et des copines de jeux, un peu folles et des plus vives .

Je vais tirer ma révérence là où j'ai pratiquement commencé cette saison de pêche en mars dernier . La boucle serra alors bouclé pour cette saison une saison riche de passion et d'amitié, une saison pleine de truites, de la plus petite à la plus grosse , de la plus vive à la plus timide . Mais avant cet happy end , je vous propose de venir avec moi, de me suivre sur les traces du ruisseau enchanteur , à la recherche de ces belles dames mouchetées .

A très vite d'ici ou de là mais toujours au bord de l'eau une canne à la main .

Commenter cet article