Une magnifique matinée

Publié le par truitepassion.over-blog.com

Une magnifique matinée

Lorsque je veux prendre quelques heures de plaisir halieutique, quand je veux prendre du poisson, quand je veux plier du carbone, j'ai un petit coin dans ma tête, perdue au fond de moi-même , mais aussi au fin fond des montagnes là-haut à la limite entre la terre et le ciel . Cet endroit je le connais pratiquement comme le fond de ma poche, je pourrais même vous dessiner ces méandres ces cascades et la couleur de ces truites .

Chaque fois que j'y monte, que j'y vais y faire une partie de pêche je sais très bien qu'elle va être réussite, que je vais me faire plaisir, dans un premier temps par la beauté des lieux, dans un second par le nombre important de poissons, même s'ils sont très souvent de taille modeste . Ce n'est pas ce que je cherche quand je monte par là haut, de toute façon je ne suis pas pêcheur à essayer à toux prix de faire des gros poissons, je préfère de loin m'enivrer de la senteur de cette rivière et faire crier mon moulinet et plier ma canne .

En ce samedi matin vers 6h quand je vais commencer à tremper mon fil, je ne vais pas être décu comme à chaque fois, très vite je vais faire des poissons, je vais aussi en louper beaucoup . Tantôt ces ombres aux points rouges et à la robe noire vont me jouer bien des tours en se décrochant parfois d'une belle et majestueuse pirouette, signant là leur supériorité face au pêcheur que je suis .

Tantôt elles ne voudront pas de mon ver ou de ma teigne, boudeuse la truite vous avez dit, parfois certainement, parfois aussi joueuses . Les truites sont parfois comme les femmes, boudeuses, joueuses, aussi belles les unes que les autres, toujours unique, mais tellement ensorceleuse et envoutante que l'on ne peut y résister .

Quoi qu'il en soit au bout d'une bonne heure de pêche j'avais loupé mes vingt poissons, joli score, j'en avais pris quelqu'une quand même, des truites souvent au ventre rond signent si je peux avoir un moment théorique de quelques montés des eaux, des eaux troubles signe d'apports de nourriture, sans doute issus d'un orage passé.

Autre signe distinctif , le niveau de l'eau que je vais trouver très bien pour la saison, par les temps qui coure, les fortes chaleurs de juillet, le manque d'eau sur certaines rivières et ruisseau de France, où dans certaines régions, on peut s'en doute s'estimer heureux ici en Drôme de trouver des niveaux qui sortent de l'étiage . Comme je le dis toujours heureusement qu'ici nous avons le Vercors qui est, et j'en suis intimement persuadé une véritable éponge , un poumon pour les rivières.

Une magnifique matinée

J'aurais pu continuer ma partie de pêche, vers l'amont même si je vais rencontrer en montant, des secteurs avec un peu moins d'eau , dû à des captages et aussi à des secteurs beaucoup moins cascadeurs et au profil plus plat, malgré cela je vais toucher encore du poisson, en faire sortir dans la moindre veine d'eau avec quelques teignes .

Jusqu'à que mon chemin croise celui d'un troupeau de vaches . Je ne voulais pas devenir leur gardien et Ella chien de berger, non je plaisante, c'est plus pour la chienne que je fis demi-tour à la vue des noiraudes et autres consoeurs . Je laissais ces paisibles bêtes ruminer et divaguer de près en sous-bois tranquillement .

Je vais alors regagner mon véhicule et descendre plus en aval , là je vais y trouver des eaux plus puissantes, cascadeuses par le profil de la rivière . La température va descendre un peu je vais troquer la teigne pour le vers et je vais continuer à prendre du poisson, en loupé, en décrocher, parfois même à mes pieds . Mais il en est ainsi et ce n'est pas grave, je vais avoir plaisir à pêcher ce parcours, je vais m'en délecter même, je vais fantasmer sur la qualité de cette rivière, je vais fantasmer sur la robe de ces truites .

Je vais être songeur sur ce que pourraient être d'autres lieux de pêche du département de la Drôme, si on pouvait y prendre autant de poissons, un rêve, mais il ne faut pas être trop gourmand, il faut savoir apprécier ces coins où on prend beaucoup de poissons, car la rivière s'y prête, ne pas être trop souverain et garder les pieds sur terre, car souvent dans bien des endroits on se casse les dents sur des rivières bien plus difficiles .

Si toutes les rivières étaient aussi faciles cela ne serait même pas marrant je pense, il faut qu'il y est un juste milieu et puis finalement le leitmotiv du pêcheur n'est-il pas d'être à la recherche de l'absolu pour être plus efficace de jour en jour, affiné sa technique pour être proche de la perfection pour essayer de "leurrer " le plus grand nombre de poissons n'importe ou, sur n'importe quelles rivières .

Comme je le dis souvent, il m'a été difficile de quitter ces lieux, de finir par ne plus avoir la sensation de la truite, du combat au bout de la ligne .

En retournant par les chemins à mon véhicule j'avais dans la tête, le plaisir et la satisfaction de la partie de pêche des plus accomplies, je savourais, ces derniers moments ou je suis seul avec mes compagnes, nature, rivières et au fond de moi je me l'anguissais de ma prochaine fois.

A très vite d'ici et de là ...........

Commenter cet article

Jacky T 02/08/2015 21:32

Désolé Serge c 'est vrai on a pas osé venir vous déranger.
Je suis un peu réservé quelque part, ou plutôt "pas un sans gène".

sans rancune j 'espère ...

truitepassion.over-blog.com 31/07/2015 18:55

Ou la ça sent l'invitation ça non ?????? Quand tu viens dans la Drôme tu ne passes pas de chez moi donc je ne peux te montrer de jolie coin comme celui-là .......

Jacky T 31/07/2015 09:24

Serge
il me semble bien connaitre ce coin que j'ai trouvé splendide ce printemps avant les chaleurs. J'y retournerai un jour avec plaisir.... (ou même tout seul) lol