Un plan B pas comme les autres

Publié le par truitepassion.over-blog.com

Un plan B pas comme les autres
Un plan B pas comme les autres

Mardi 14 juillet je me dirige vers la rivière, celle que j'avais pêché trois jours avant, celle que dans mon dernier article, je vais nomer la rivière ensorcelée . Oui je sais parfois je dois avoir un côté un peu "maso" mais quand on aime on ne compte pas, puis je voulais pêcher un autre secteur de cette rivière, bien plus en amont . Le sortilège était bien présent ce matin, je ne le savais pas encore, en me préparant, mais j'allais vite le constater, quelques coups de lignes vont me faire dire que les truites ne sont pas dehors, qu'elles sont bien calées sous les cailloux et que malgré un niveau correct, ces belles dames ne sont pas dans les courants en train de s’alimenter abondamment .

Je vais donner une multitude de coups de lignes, je vais pêcher tous les postes possibles et inimaginables et après une heure et demie de pêche, à pêcher comme un forcené , je dois bien me rendre à l'évidence, pas un poisson , pas une truite , pas une touche ...

Je ne veux pas gâcher ma matinée, je ne veux pas jouer les obstinés, au revoir rivière, je plie la canne et je vais changer de lieux de pêche .

Plan B , sur un autre secteur, plus petit, une autre petite rivière ou plutôt un ruisseau, oui je sais j'avais dit que je ne pêchais plus les ruisseaux, que je les laissais tranquilles . J'ai fait une exception, celui-ci ayant un niveau d'eau des plus corrects, même parfois plus haut que la rivière .

Très vite je vais faire du poisson, ou plutôt je vais louper, les premières touches . TOC, toc, toc, ferrages et hope madame la truite se décroche, madame la truite mord mal et madame la truite est un peu chipoteuse .

À force d'application je vais finir par faire des poissons, histoire de me faire plaisir le restant de ma matinée . Je vais, je virole de cascade en cascade telle la feu follet, ma canne en main je vais leurrer les truites avec mon hameçon de 10, mais quatre plombs et mon petit vers de terreau . Le chant mélodieux du ruisseau m'accompagne tout au long de ma matinée, je suis bien, je suis serein . Tous mes sens sont en éveils, je suis dans mon élément, je pêche, je pêche encore et encore .

J'aurais voulu ne pas quitter ces lieux, j'aurais voulu prendre encore des truites, je connais l'endroit, mais j'aurais aimé en découvrir à nouveau un peu plus, que mes souvenirs s'imprègnent un peu plus de ces lieux enchanteurs. Mais comme à chaque fin de partie, je voudrais ne pas partir, je voudrais pêcher encore et encore jusqu'à la fin, jusqu'à la nuit tombée, jusqu'à la dernière truite ... Mais je dois plier, l'heure m'appelle, je prends la dernière photo, je plie ma canne, rangent mes appâts et dis au revoir à ce ruisseau .

Portez-vous bien truites de ces lieux, grandissaient, reproduisez-vous cet hiver, je reviendrais vous rendre visite sans doute pour 2016 .

Je ne pourrais vous décrire pas tant de mots ce lieu magique, il est préférable que vous jugiez par vous-même de la beauté des lieux, de la qualité de ce ruisseau et de la robe des truites en regardant mon petit montage vidéo .

Quand à moi je vous dis à très vite pour de nouvelles aventures d'ici ou de la .....

Commenter cet article