Les aventures d'un toqueur

Publié le par truitepassion.over-blog.com

Les aventures d'un toqueur

Lors d'une partie de pêche on ne sait jamais si l'on va réussir ou pas , on ne sait jamais les niveaux d'eau surtout en début de saison , on ne sait jamais si les truites vont êtres actives ou pas et pourtant quelques soit les conditions météorologiques , la lune ou le je ne sais quoi on va à la pêche . L'irrésistible envie de voir et de savoir et la plus forte , parfois il y a des jours avec et parfois des jours sans , parfois des parties de pêche ou toutes les conditions sont réunies pour et on ne fait rien et parfois ou tout est contre nous ou l'on va vraiment "s'éclater" . Ce samedi matin perdu là haut sur cette tête de bassin , les conditions n'étaient pas des plus favorables , du vent du nord, un temps couvert sur la fin, la pleine lune tout cela ne , prévoyait pas que j'allais faire une belle partie de pêche et pourtant !!!!! . Après quelques coups de lignes le 1er poisson allait s'échouer sur la berge , cela va être ensuite un vrai festival , pas de temps mort , chaque coup de ligne ou presque me donne la touche et le poisson , les truites sont dehors " faut en profiter " !!!!!! . Les heures s'écoulent la pêche est "une friandise " un grand bonheur , au détour d'un gour je vais laisser la rivière principale pour un petit ru , un tout petit ru ou là je vais m'amuser avec des truites que je qualifierais de folles . Je vais m'amuser à faire monter des poissons sur mon vers de terre mis juste à la surface de l'eau je ne vous dis pas " la touche" . Quand les truites sont folles comme cela la pêche est trop facile, mais je ne vais pas m'en plaindre bien au contraire je préfère quand même cela , que pêcher une rivière ou on sait que le poisson y est, mais ou on s'obstine sans résultat à le chercher .

Les aventures d'un toqueur

Ces jours fastes on ne partirait pas , on pourrait pêcher des heures et des heures , tant on prend du plaisir à la pêche , les heures passent , plus vites , elles deviennent pratiquement des secondes et on est heureux , heureux d'être là et de pêcher . Il faut profiter de ces moments, mais comme je le disais plus haut , on ne sait jamais à l'avance ce que l'on va trouver et comment va être notre partie de pêche .

La j'ai trouvé des poissons très actif , en phase d'alimentation avec une eau à la température de 7 degrés , mais surtout ce qui m'a interloqué c'est que j'ai trouvé des truites actives dans le maigre du courant , des truites dans les zones des courants moindres arrivants parfois de nulle part pour engloutir mon appât . Je pensais les trouver plus haut dans les courants , calés entre deux eaux bouillantes , calés entre deux cailloux, etc. , mais ces dames étaient bien plus en aval , dans les zones des courants moins forts .

Les aventures d'un toqueur

De la mes venues une déduction , une réflexion , je ne sais pas si c'elle-ci est fondé, mais ...... On sait que la plombée est une chose primordiale à la pêche au TOC elle divise les pêcheurs , tant il y en a pour tous les goûts et chacun fait un peu comme il le veut tant qu'il réussit à prendre du poisson ce qui est le but de la pêche . On sait aussi que la plombée au TOC est faite en fonction du cours d'eau, de la saison , de l'état des eaux , de la température , on ne va pas avoir la même plombée en mars avec des eaux hautes et froides qu'en juillet par étiage avec des eaux plus chaudes . Mais pourquoi ne pas adapter la plombée en fonction de l'activité du poisson et quelques soit l'état des eaux , leurs températures et la saison .

J'ai trouvé en ce samedi des truites , très actives, mais en postes dans le maigre , j'ai donc pêché avec une plombée plus légère que d'habitude , constituer de trois plombs (3,4,5) au lieu de 4 voire 5 plombs , donc une plombée plus lourde que je pourrais pêche par eaux froides en début de saison , a contrario là ou les poissons ne vont pas être actif , on va pouvoir plombé plus pour aller chercher ces dames parfois devant leur "maison" .

Plus de plombées alors dites "type " mais des plombées qui vont variés en fonction de l'activité des truites et surtout de l'activité alimentaires des poissons . Certes il est sans doute plus facile d'adapter sa plombée au profil de la rivière , mais après quelques coups de lignes et avec un peu d'expérience on sait au bout de quelques minutes ou l'on va trouver les poissons donc on peu très bien après quelques instants de pêche faire une autre plombée plus adaptée à l'activité alimentaire du poisson .

Les aventures d'un toqueur

Voilà cette réflexion sur cette matinée de pêche ou malgré la pleine lune j'ai trouvé des poissons actifs , il va falloir d'autre partie de pêche , pour que cette réflexion se peaufine davantage . Je voudrais dire pour finir que je ne suis pas un spécialiste de la plombée , je suis un simple pêcheur avec parfois des réflexions sur mes parties de pêche , sur ce que je vois , ce que je constate . Je peux me tromper , d'autres me diront sans doute une autre réflexion sur ce vaste sujet qu'est la plombée à la pêche au TOC, mais je pense que cette réflexion peut très bien fonctionner .

Après cette petite pensée que je pourrais qualifier de pensée de la matinée , je ne pouvais vous laisser sans pouvoir visionner la vidéo de cette superbe partie de pêche que j'appellerais " les aventures d'un toqueur " .

A très vite donc pour de nouvelles réflexions et d'autres aventures d'un toqueur !!!!!!!!!

Matos utilisé : Canne chantourne 4m , moulinet Tr 75 , fil visiomax blanc en 14 centièmes , bdl en 12 centièmes , hameçons de 6 , plombs 3,4,5 .

Appâts : vers de terreau

Météo : vent du nord , nuageux

Température air : 12 degrés

eau : 7 degrés

Lune : pleine lune

Altitude : 711 m

Commenter cet article