La rivière sauvage

Publié le par truitepassion.over-blog.com

La rivière sauvage
La rivière sauvage

C'était un petit coin perdu , un endroit sauvage, un bout de rivière que je n'avais pas pêché depuis fort longtemps , son murmure me faisait dire que j'allais la trouver bien en eaux , il n'en fut rien . Certes les niveaux n'étaient pas au plus bas non plus, mais en cette fin avril j'ais trouvé la rivière avec un niveau d'un mois de juin ( il va falloir qu'il pleuve un peu quand même) .

Finalement, cette hauteur d'eau ne fût pas préjudiciable pour ma partie de pêche , cela ma même avantagé , car j'ai pu pratiquer tout en marchant dans l'eau ce qu'un niveau d'eau assez haut ne m'aurait pas permis tant les berges de cette rivière sont parfois envahies d'une intense végétation .

Donc les pieds dans l'eau je vais commencer à pêcher , les truites vont se montrées dans un premier temps bien vindicative à mes attentes , logées à la fin des grands lisses , je les voyais plus me fuir que mordre à mon hameçon , les eaux de cette rivière étant très claire , il me fallait devenir sioux et soyer mon approche et mes lancers afin d'avoir le plus de chance de leurrer ces belles dames .

Combien de fois je vais en voir fuir mon ombre , le bruit de mes pas sur les cailloux , sur la mousse des berges . Cependant, quelques coups de lignes vont être porteur , je ferrais ainsi mes premiers poissons , les prises vont s'enchainer , les loupés aussi puis sur les coups de 10h plus rien , plus un poisson .

La rivière sauvageLa rivière sauvage

Le soleil sorti de derrière les montagnes illumine volontiers certains secteurs de la rivière , je ne sais pas pourquoi mes les truites ont désertées la rivière je vais traverser un long moment , environ trois quarts d'heure sans la moindre vue d'une truite effrayée , sans la moindre touche , sans le moindre poissons puis juste avant de partir avant de finir devant cette magnifique cascade point d'orgue à cette matinée pêche , je vais faire deux poissons coup sur coup , en loupé une dernière .

Le soleil donne des reflets fabuleux à cette rivière sauvage , l'odeur des buis m'enivre, je redescends par le petit sentier , non loin du vieux moulin en ruine .

Chaque fois que je croise sur mon chemin ces vieilles bâtisses en ruine, je m'imagine autre fois les gens habitant au bord de l'eau , vivre avec la rivière , les truites , que pouvaient ils y faire , a quoi servait le vieux moulin , y'avait il plus de poissons qu'aujourd'hui?.

Tant de questions que je me pose qui resteront sans doute sans réponse , la pêche est aussi faite de découverte , de question sur le passé , sur la nature , la faune et la flore .

J'aperçois ma voiture , je m'apprête à redescendre vers la civilisation , la matinée fût belle , la rivière toujours autant sauvage et les truites un peu chipoteuses, un peu joueuses, mais toujours issue de souches de la nuit des temps afin je pense .

C'est sur cette pensé que je vais pouvoir mettre un point à la fin de cet article , je ne saurais vous suggérer après avoir lu ces lignes de venir vous rendre compte en image de la beauté sauvage de cette rivière , la vidéo est juste en dessous .

A très vite pour de nouvelles aventures .

Matos utilisés: canne chantourne Pezon & Michel, moulinet Tr75, fil visiomax blanc en 14 centièmes, bdl en 12 centièmes , plombs : 3,4,5,6 , hameçon de 7.

Lune : 1 er quartier

Météo : soleil

Température air : 18 degrés

eau : 10 degrés

Appâts : vers de terre

Genre du cour d'eau : petite rivière

Altitude : 602 m

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article